20/06/2009

BELLE BLONDE CHERCHE APPARTEMENT

Il y a des semaines que je cherche un appartement dans le centre de Liège, et je ne trouve pas.

J'ai entrepris une recherche ciblée, j'ai effectué de nombreuses visites bien souvent décevantes malgré les photos ou autres dires du propriétaire...

J'ai eu un coup de coeur tout récemment mais je n'étais pas la seule à convoiter cet appartement. Le premier locataire très intéressé avait mis une option. Il ne s'est pas désisté et je n'ai donc pas pu le louer.

A l'heure qu'il est, je continue mes recherches à plein temps. Je compte sur mes lecteurs liégeois pour m'aider à dénicher mon nouveau cocon.

Je souhaite déménager dans un appartement 1 chambre en centre ville ou aux abords, avec une belle salle de bain et une cuisine équipée, un espace confortable et lumineux.

Contactez-moi si vous avez des propositions sérieuses pour juillet ou août.

Merci de passer le message à vos amis ou connaissances. Et le destin fera le reste :-) 

27/03/2009

DES FRISSONS D'IMPATIENCE

Je suis navrée d'avoir omis de vous donner de  mes nouvelles tout au long de ces deux derniers mois. J'ai bien eu l'envie de revenir écrire mais j'ai tellement été accaparée que je n'ai pas vu le temps passer...

Il serait plus juste de dire que mon besoin d'être une femme accomplie me rend terriblement impatiente...

Depuis des semaines, j'espère l'officialisation de mon prénom, ça devrait être chose faite pour juin... J'envisage aussi sérieusement une opération mammaire dans les 6 mois, je me suis donc précipitée à prendre rendez-vous avec un plasticien... C'est comme si je voulais rattraper le temps perdu... Je deviens une femme époustouflante de vérité et l'urgence de mes désirs me conforte dans l'espoir d'une vie embellie.

Ma vie est une succession de décisions, et la dernière en date surprendra certains: je déménage cet été... Je rentre vivre à Liège!

Entre Bruxelles et Liège, mon choix s'est porté sur la cité ardente, et ce pour diverses raisons.

Je veux quitter cet appartement à Ma Campagne, il manque de lumière et me propose une terrasse entourée de hauts murs en guise de point de vue extérieur... Je ne veux pas perdre mon temps et une sacrée dose d'énergie à retrouver un appartement dans une commune peu plaisante avec un loyer scandaleux ici...

Liège me plait depuis des lustres, le centre y est mon lieu de prédilection, et la possibilité de dénicher un appartement sympa nettement moins cher est plus grande.

Aussi, je suis en dernière ligne droite dans mon parcours transsexuel, je peux donc à ce jour tout à fait bien assumer ma nouvelle vie de femme dans une ville wallonne à dimension humaine. J'ai emménagé à Bruxelles il y a près de deux ans afin d'être celle que je suis dans une atmosphère plus froide et cosmopolite, j'y suis arrivée et je me rends compte que mon avenir n'est plus ici.

L'idée de regagner Liège me grise, je suis impatiente de revenir dans cette ville de coeur qui m'a fait connaître mes premiers frissons de femme...

10:09 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : femme, transsexuel, liege, bruxelles, vie |  Facebook |

31/01/2009

I AM WHO I AM

Si on m'avait dit que le jeune homme que j'étais à vingt ans serait assurément une femme vingt ans plus tard, j'aurais eu peine à le croire. Je me résignais à étouffer alors toute cette féminité gênante aux yeux des autres pour afficher l'image d'une masculinité saine et joviale.

Je me cherchais dans une vie qui allait au cours du temps m'amener à comprendre qu'il était urgent de réaliser mon destin de femme.

Déterminée et audacieuse, cette femme en moi s'est enfin réveillée il y a trois ans. Depuis lors, mon ascension est fulgurante et tout ce bonheur qui en découle fait de ma vie une succession de moments chaque fois plus intenses.

Bien évidemment, tout cela se produit parce que je le veux au plus profond de moi. Il faut une sacrée dose de courage pour avancer. Les décisions se prennent au fur et à mesure et leurs conséquences dans ma vie familiale se révélent souvent difficiles. Je n'en démords pas, je me révéle battante dans l'adversité...

Ma transformation est autant psychique que physique. Le pouvoir des hormones depuis maintenant 14 mois fait de moi une femme plus sensible, parfois râleuse et très possessive... Mais mon besoin d'indépendance reste farouche. Mon tempérament de feu explose dans sa diversité et ne laisse pas indifférent... Mon corps change encore au travers d'une féminité accentuée: des formes élancées et généreuses, des traits toujours plus affinés, des cheveux longs...

J'assiste à ces changements avec une certaine fierté et une joie intérieure indicible même si je prends surtout conscience de ceux-ci au travers de mon contact avec les autres. Le plus surprenant dans tout ça, ce sont mes retrouvailles avec des gens qui ne m'ont plus vue depuis un an ou plusieurs mois. On peut lire dans leurs yeux un mélange d'étonnement et de fascination qui se reflètent vite dans leurs propos: Comme tu as changé... Comme tu es belle...

00:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : femme, homme, hormone, changement, transsexuel |  Facebook |

31/12/2008

FAIS-MOI CONFIANCE

Dans ma vie de transsexuelle où pleuvent les découvertes et les contacts en tous genres, il y a une valeur à la fois forte et fragile à laquelle je tiens beaucoup, c'est un sentiment d'espérance ferme, d'assurance noble: la confiance.

Quand j'accorde ma confiance à quelqu'un, j'éprouve un sentiment de grande liberté. Mon rapport avec l'autre devient épuré et fort, c'est comme une complicité si belle qu'elle ne peut que nous souder sur le terrain choisi...

Lorsqu'on trahit cette confiance, elle peut être définitivement perdue. Il faudra à tout prix déployer une énergie incroyable pour redonner à cette confiance toutes ses plus belles lettres de noblesse. Quand le doute courtise la confiance, elle sera gravement mise à l'épreuve et n'en ressortira que profondément affaiblie.

Il y a des gens qui éveillent en vous un grand sentiment de confiance au premier regard, et d'autres qui nous inspirent méfiance et crainte. Nos proches peuvent nous trahir, et de parfaits inconnus peuvent nous venir en aide. Les événements de notre vie peuvent donner la couleur à un noble sentiment de confiance, le faire prendre de la consistance avec le temps.

Quand on ne peut plus faire confiance autour de soi, on décide souvent de ne faire confiance qu'à soi même. C'est peut-être la façon la plus simple de ne pas se brûler les doigts.

Il est pourtant si bon d'amarrer sur les rives d'une confiance saine et vive. Mais combien sommes-nous à avoir subi les foudres d'une confiance minée ou avoir fait voler en éclats ce sentiment intense?

La confiance est un moteur qui crée des liens forts. Quand elle s'installe entre deux êtres, elle apporte joie, sérénité et bonheur...

Je vous remercie pour m'avoir fait confiance cette année encore. Cela me va droit au coeur...

12:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : confiance, valeur, transsexuelle, sentiment, vie |  Facebook |

22/12/2008

UN OBJET DE CONVOITISE

Depuis plusieurs jours, j'ai décidé de prendre du recul et de me laisser vivre. J'ai besoin de temps pour moi afin de retrouver l'essence de ma raison d'être.

Je ne suis pas qu'un objet de convoitise qui n'a de cesse de multiplier les conquêtes. Non, je suis avant tout une femme dans l'expectative des plus belles heures de son destin.

Quand je m'allonge dans le divan, il n'est pas rare que mes souvenirs, comme des chevaux au galop, s'emballent pour une course folle à travers les saisons. Je  repense ainsi à tous ces hommes qui ont défilé dans ma vie. A travers eux, je voulais scintiller de toute ma féminité. Leur désir de moi m'ont porté tout au long de ces mois car je n'ai pas pu vivre sans eux. J'ai souvent cherché une épaule solide et des bras rassurants mais la vie m'a appris que tous les hommes ne sont pas des princes charmants.

Je ne suis pas prête pour accueillir l'homme de ma vie mais je suis toujours friande d'un amant sensuel et plein de douceur dont la sincérité enrichie d'un minimum d'intelligence aiguisera mon intérêt. Cette perspective exaltante me donne des ailes et j'avoue avoir l'envie insatiable d'être comblée...

12:30 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : femme, transsexuel, homme, vie, convoitise |  Facebook |

09/12/2008

UNE FEMINISATION A FLEUR DE PEAU

La transformation sous hormones est tant physique que psychique. Elle libère en moi cette féminité par tous les pores de ma peau et la turbulence de mes neurones.

Après un an de traitement, force est de constater que mon visage a basculé vers une belle féminité qui ne pose pas de doute quand je m'expose au regard des autres. Mon corps s'est affiné dans sa silhouette, mon tour de taille est passé du 40 au 38, mes seins se développent sereinement, bref les traces d'une masculinité résident aujourd'hui dans ce sexe qui commence à se sentir bien seul dans ce corps de femme.

Pour ce qui a trait à mon tempérament de feu, il s'attise de plus en plus. Si on m'attaque, je me rue sur le ring et je me bats. Je ne supporte plus les gens qui vous jugent sans savoir qui vous êtes. Etre stigmatisée en tant que transsexuelle n'est pas toujours chose aisée. Récemment, j'ai eu des mots avec une connaissance. Elle se permettait de me critiquer sans discernement. J'attends ses excuses si elle souhaite normaliser nos relations. Dans le cas contraire, je me passerai de fréquentations aussi plates à l'avenir...

Chaque moment que je vis est plus fort. Ma sensibilité à fleur de peau me pousse souvent à exprimer mes joies et mes peines avec une ardeur nouvelle. Je ressens  l'impérieux besoin de m'affirmer avec une intensité jamais affichée jusqu'à ces dernières semaines. Je me sens moi, je me sens bien, et je ne regrette rien de ces 12 derniers mois.

24/11/2008

TOUT FEU TOUT FEMME

Tous les jours, je ressens cette vie de femme comme étant l'aboutissement naturel d'un désir enfoui depuis très longtemps en moi.

J'ai vécu une adolescence homosexuelle où je n'avais d'autre choix, en tant qu'homme, de passer par cette période provisoire pour conquérir ma féminité. En fin de compte, je ne me retrouvais pas dans cette vie de gay, j'étais dans l'attente d'autre chose.

Bien des années plus tard, je devenais travesti. Cette condition ne comblait que partiellement celle qui se révélait enfin. Les mois déterminèrent ma volonté première: être une femme. Depuis bientôt un an sous hormones, je me sens enfin moi. La Belle Au Bois Dormant s'est réveillée et n'en finit plus de goûter au plein épanouissement d'une vie enfin heureuse.

Au fur et à mesure, je m'affirme battante et revendicatrice, ma personnalité s'aiguise et me pousse à assumer de plus en plus mes choix. La transformation physique s'accentue aussi avec le temps, je me surprends à déceler le travail subtile des hormones sur mon corps.

Je découvre vraiment le monde à travers les yeux  d'une femme. Il faut voir à quel point le regard des hommes sur vous change. Souvent prétendants et séducteurs, ils participent inconsciemment à l'explosion de ma féminité. Ils sont des chasseurs éternels qui n'en peuvent plus de se prouver qui ils sont... Et pourquoi m'en plaindrais-je après tout? 

Entre visites chez le toubib et le psy, j'ai entrepris la démarche officielle de changement de prénom. Ma féminité ne sera en quelque sorte acquise que lorsque je porterai officiellement le prénom de Franny sur ma carte d'identité. Tout cela devrait se vérifier avant le printemps prochain.

Ma vie actuelle se nourrit d'amitiés renforcées, d'amoureux transis, d'amants sur une liste d'attente, d'une mère plus compréhensive... Et quel bonheur d'avoir enfin la liberté d'être soi...

18:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : femme, homme, transsexuel, hormone, bonheur |  Facebook |

31/10/2008

JE REVIENS!

Ma vie trépidante ne me laisse pas toujours le temps d'écrire à ma guise... Je ne vous oublie pas, je serai de retour bientôt...

Couvrez-vous bien, il commence à faire très froid...:-)

18:10 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : vie, froid, ecrire, transsexuel, temps |  Facebook |

12/09/2008

LA RAGE D'ETRE FEMME

Je suis désolée pour ce long silence. Ces dernières semaines se sont enchaînées si vite... J'ai commencé à rattraper toutes ces années tant rêvées à être une femme...

Je suis sûre d'une chose en tout cas: mes hormones depuis 9 mois agissent de façon stupéfiante sur mon psychisme. Même si ma détermination était déjà forte à l'aube de ma première prise, je dois avouer qu'elle est plus qu'inébranlable à ce jour.

Je suis femme, de plus en plus, et je n'accepte plus qu'on me considère comme celui que je fus... Mon tempérament féminin est en alerte maximum et mon besoin d'affirmation atteint des taux inespérés encore il y a quelques mois.

Quand je sors au grand jour, je ne rase pas les murs, je marche et  j'exprime ma personnalité. Réputée féminine et sexy, je continue de l'être dans la rue. Etre femme, c'est vivre selon ses choix et ne comptez pas sur moi pour me cacher...

Ma penderie déborde de jupes, de talons, de vestes, de sacs... Il n'en sera pas autrement. Mon intérieur prend des tons rouge orange dans mon living et rose mauve dans ma chambre. Les fleurs envahissent les pièces et les odeurs les plus suaves inondent l'atmosphère...Quel bonheur d'épandre sa féminité en toute sérénité.

Je ne souffre pas de dépression, je croque la vie à pleines dents, et c'est tant mieux comme ça. J'assume relativement bien mon choix de vie et savoure chaque journée qui passe avec un bonheur indicible...

12:15 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : femme, transsexuel, annee, hormone, psychisme |  Facebook |

25/07/2008

LE REGARD DES AUTRES

Vivre la vie qu'on a choisi de vivre, c'est aussi parvenir à s'intégrer dans une société toujours un peu frileuse des différences.

C'est le regard des autres qui pèse à ma mère quand elle ne comprend pas ma transformation. Qu'est-ce qu'on s'en fout après tout, c'est ce que je lui déclarais samedi lorsque je décidai de reprendre notre petite conversation houleuse de l'autre jour.

Je lui ai expliqué en quoi et pourquoi ma vie d'aujourd'hui serait celle d'une femme. Elle m'a écouté attentivement, je n'ai pas levé la voix, j'ai adopté le ton de la confidence. Je connais ma mère, je sais comment l'amadouer.

Plus tard dans la journée, je fis plus fort. Je profitai de la venue d'une de ses amies de longue date pour relancer la conversation. Son amie devenait alors un exemple du regard des autres, une alliée aussi dans la mesure où j'ai bien senti qu'elle allait boire mes paroles et me comprendre... Ma mère se révélait témoin d'une situation qui allait davantage éclairer tous ces derniers tourments...

Tout cela porte ses fruits, maman se montre plus compréhensive même s'il faudra encore du temps avant une totale acceptation à mon avis.

J'apprivoise de jour en jour le regard des autres, j'en joue, et j'aime ce sentiment qui me pousse à ne craindre personne et à progresser toujours un peu plus.

J'affiche beaucoup plus mon visage aujourd'hui, je montre celle que je suis, je me sens bien dans ma peau et dans mon regard de femme qui s'affirme transparait un mélange d'audace, de coquinerie, de vérité et d'infinie douceur...

12:30 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : regard, societe, mere, amie, femme |  Facebook |

15/07/2008

LA REVELATION

Enfin je vis ma vie au grand jour pour mon plus grand bonheur. Bruxelles s'ouvre à une femme qui n'a plus peur du regard des autres et qui vibre comme une adolescente à la découverte du monde.

Je marche résolument fière et épanouie, je me sens conquérante, j'adore! Je devine le regard des gens apprivoiser ma silhouette, je savoure le monde extérieur avec délice, je ne me suis jamais sentie aussi bien, aussi moi...

Hier midi, alors que je faisais du shopping dans un célèbre magasin de l'avenue Louise,  je demandai tout naturellement à une dame comment elle trouvait la veste que j'essayais. Je ne décelai rien dans son attitude qui aurait pu faire penser qu'elle se doutait de quelque chose. Nous avons ri, nous avons échangé quelques mots.

Me sociabiliser, c'est m'intégrer en tant que femme dans cette société. Je ne souhaite aucunement m'enfermer dans un ghetto. Je suis si impatiente de me réaliser au travers d'une vie sociale riche et épanouissante.

Je me révèle pleinement aujourd'hui. Que de chemin parcouru depuis mon installation dans la capitale. Ma flamme inébranlable me porte, je brûle de mille feux...

08:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : vie, bruxelles, femme, shopping, societe |  Facebook |

24/06/2008

TRANS DE VIE

Mon besoin irrépressible d'être femme se confirme de jour en jour. Je fais mes premiers pas à l'extérieur avec bonheur, je vois des regards masculins croiser les miens, je me sens libre comme l'air et je m'ouvre à cette vie à laquelle j'aspire tant.

Dans ma famille, mon frère et ma soeur m'ont compris. Quant à ma mère, elle joue la carte du déni, elle n'accepte pas cette transformation, elle est choquée, elle ne peut pas se faire à l'idée que le fils qu'elle a mis au monde il y a 41 ans est en train de devenir une femme.

J'avais voulu la ménager, j'avais souhaité faire en sorte qu'elle se rende compte des changements à son propre rythme. Je ne souhaitais en aucun cas la brusquer car je ne voulais pas lui faire de la peine...Et puis tout a éclaté la semaine dernière devant l'évidence, elle m'a dit qu'elle ne l'admettait pas. J'ai réagi, je me suis énervée, j'ai fondu en larmes, j'ai réfléchi et je me dis que son attitude n'est  pas si anormale au fond...

Le temps est un grand nivelleur de choses et je prendrai le temps qu'il faut pour m'ouvrir à elle. Je ne peux pas la laisser s'égarer dans le brouillard, je tenterai de lui dire à quel point son attitude me peine aussi. Je ne vis pas dans un rêve, je mets tout en oeuvre pour laisser s'épanouir la femme que je suis.

Il y a 6 mois maintenant que je suis un traitement hormonal, je me sens bien et ma détermination est sans faille. Chaque soir, je m'endors résolument confiante et terriblement impatiente...

12:12 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : femme, famille, mere, vie, transsexuel |  Facebook |

19/05/2008

TELLE UNE FLEUR QUI S'EPANOUIT

Les semaines défilent inexorablement et mon corps tout entier subit les assauts des hormones qui me chamboulent. Je me sens de plus en plus m'éloigner de ce quai de gare où mon destin m'avait laissé tomber il y a quarante ans. J'entreprends maintenant un long voyage consciencieux vers ma vie de femme...

On m'a dit que j'ai changé... Je scrute mon visage et je me rends compte que je deviens plus féminine encore et que mes traits se sont affinés. Je réalise aussi que mon corps se moule infiniment mieux dans mes vêtements et que mes seins se développent et crient leur impatience nouvelle en arborant fièrement  des têtons rageusement sensibles. Mon envie d'être au grand jour déborde... Je deviens moi. Inévitablement.

Au fur et à mesure des jours, je prends de l'assurance, je m'impose dans cette vie qui n'attend que moi et je jubile en secret des larmes pleins les yeux. C'est comme si ma transformation me permettait enfin de trouver ma place dans ce monde qui m'entoure.

Dans ma vie privée, je fais l'objet de sollicitations de plus en plus nombreuses et j'ai l'impresssion de gagner des points chaque fois que je sème le trouble ou qu'un homme me prend pour une femme... Je me surprends alors à gravir les plus hautes marches d'une confiance retrouvée.

Je me révèle au grand jour, téméraire et séductrice. Il faut du courage pour vivre ces bouleversements mais quel bonheur de laisser s'épancher son coeur librement. Le vent doux du printemps me caresse le minois et m'emmène pas à pas vers mon propre bonheur.

18:20 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : feminite, destin, coeur, transformation, hormone |  Facebook |

11/05/2008

L'AMOUR D'UNE MERE

C'est la plus belle femme du monde. Elle m'a donné la vie, élevé avec tout son coeur et comblé de son amour maternel.

Les premières années, maman nous conduisait ma soeur et moi au Jardin d'Enfants. Elle voulait s'assurer que nous étions bien à l'école. Je me souviens de son orgueil de mère quand mon institutrice maternelle la prenait à part et lui disait que j'étais un petit garçon bien sage très doué pour le dessin. Maman nous protégeait de son amour indéfectible. C'est un drame de ne pas connaître la douceur d'une mère...

Quand elle se rendit compte de ma préférence pour les garçons, elle se montra réservée sur le sujet. Elle tempérait ma relation avec papa quand la tempête explosait. Veuve depuis quinze ans, elle déploie une telle énergie qu'elle force l'admiration. Elle vit seule dans la grande maison de mon enfance à Mons et attend mes retours avec impatience.

Je l'entends souvent mais je la vois peu. Je sais qu'elle cache sa peine de me voir vivre loin d'elle. La distance ne fait qu'accroître sa tendresse maternelle. Je suis la première qu'elle appelle pour les fêtes, les anniversaires, les barbecues, les petits drames ou les grands bonheurs. Ca me rassure de pouvoir toujours compter sur elle.

De ces bouleversements dans ma vie, elle ne sait pas grand chose. J'ai peur de la froisser mais je me dis que je vais devoir inévitablement tout lui dire dans peu de temps. C'est un passage que j'appréhende même si je peux compter sur le soutien de mon frère et de ma soeur...

Dans les yeux de ma mère, je puise toute la vérité d'un amour fidèle et fort qui donne des couleurs chaudes à mon coeur. En ce jour de fête, maman, je te dis je t'aime...

17:23 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : amour, mere, coeur, femme, bonheur |  Facebook |

01/05/2008

TOUT CE QUI ME PLAIT

Nous voilà déjà en mai avec son inévitable parfum de muguet à chaque coin de rue... Le mois de toutes les autorisations est bien arrivé. Il faut donc s'en donner à coeur joie, transgresser les règles, s'aventurer sur des terres illicites... Comme dit le dicton, je vais n'en faire qu'à ma guise!

Etant une desperate special girl depuis 2 ans,  je trouve ma condition envieuse à plus d'un titre. Je ne dois rendre de compte à personne, je mène ma vie comme je l'entends. Je vois qui je veux quand je veux, et je fais très souvent ce que j'ai envie de faire quand bon me semble. C'est un bonheur total pour une célibataire entre deux amours comme moi.

J'avoue que traverser de nombreux mois sans véritable compagnon à mes côtés, c'est parfois difficile à vivre. L'étreinte sincère de l'homme qu'on aime est indispensable pour être rassurée, réconfortée, cajôlée, boostée... Les propositions décentes ou indécentes n'ont pas manqué, mais je préfère de loin être seule que mal accompagnée... Je dis non aux professionnels du mensonge et du baratin inconditionnel, trop peu pour moi!

Je n'hésite pas à me faire plaisir. Je déguste du chocolat, je trempe mes lèvres dans un verre de bon vin, je délivre de savoureux baisers.  J'écris et je lis, j'étoffe ma garde robe, et certains soirs je me laisse gagner par la fatigue en étant bercée par la musique. Je vois mes amis, mes amants, et... toi qui te reconnaîtras car tu m'es tellement chou...

Le printemps va illuminer nos promenades, les promesses vont fleurir dans les coeurs, les sourires vont se dessiner par milliers, et moi je vais m'évertuer à rendre ma vie de femme au grand jour plus irrésistible encore...

17:26 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : mai, transsexuel, printemps, celibataire, femme |  Facebook |

18/04/2008

CES HOMMES MARIES

Ces dernières années, j'en ai rencontré des dizaines. Ils sont installés dans leur double vie, avec une femme aux petits soins, indifférente ou lassante. Certains ont des enfants en bas âge ou déjà adultes. Ils sont charmants, fous, insaisissables, épouvantables, agréables, et j'en passe... Ils sont jeunes ou moins jeunes, ils ont tous en commun l'envie d'aller voir ailleurs parce que leurs spermatozoïdes les poussent à faire des incartades folles pour donner de l'ampleur à une vie sexuelle qui s'essouffle...

Certains prennent contact avec vous dans le but de vivre une expérience sexuelle nouvelle, ils en discutent préalablement et sont bien déterminés à vous voir quand vous leur inspirez confiance ou faites malgré vous, grâce à votre voix suave, grimper la bête féroce à l'étroit dans le pantalon... D'autres n'en peuvent plus de se contenir ou de faire semblant d'être heureux... Ainsi, après quelques mois ou plusieurs années de mariage, ils veulent goûter à tout sans se gêner ou espèrent trouver en vous une fabuleuse maîtresse qui comblera, de temps en temps, ce manque insupportable dans leur vie. D'autres encore se servent de vous comme d'un vidoir sans âme juste bon à satisfaire égoïstement leurs désirs de sauvages. Quelques uns vous respectent infiniment et viennent frapper du bout des doigts à la porte de votre vie; ils sont généralement gentils et vous offriront leurs plus belles prouesses en tous genres.

Je pourrais brosser des portraits très différents de chacun d'eux. Un homme marié n'est pas l'autre. Je me souviens du fringant Jean-Pierre, ce jardinier butineur, qui n'hésitait pas de mentir inlassablement à sa dulcinée pour réveiller une sexualité engourdie depuis des mois. Quant à Jacques, il m'envoyait des tonnes de sms pour me dire à quel point ma croupe hantait ses rêves les plus secrets... Il y a quelques semaines encore, David, après ses entraînements intensifs au foot, éprouvait le besoin de me rejoindre après l'effort pour apaiser ses fortes chaleurs de mâle...

Ces hommes mariés, je les adore ou je les déteste. Rien de tel qu'une relation saine et franche entre un homme pas libre et vous. Autrement dit, pouvoir gérer une situation où l'on doit impérativement savoir que l'homme marié ne vous appartient pas. Bien souvent, c'est lui qui s'annonce et vous disposez. Pas de gaffe ou d'entêtement, l'homme marié peut se révéler intraitable si vous marchez sur ses plates bandes.

Il y a autant d'hommes mariés que d'histoires assez piquantes à vivre. Avec le temps, j'ai appris à me faire désirer car un homme demandeur est comme un prince qui viendra rendre hommage à une femme très convoitée.

22:33 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : marie, vie, experience, relation, homme |  Facebook |

27/03/2008

UNE RENCONTRE TRES DESAGREABLE

Voilà un mois que j'ai déménagé et à peine une semaine que cet individu est sorti de ma vie.

Je suis de nature profondément gentille et j'ai toujours eu beaucoup de respect pour les autres. Le net, aujourd'hui, nous met en contact avec un tas de personnes et il n'est pas toujours facile d'appréhender la personnalité des gens que l'on y rencontre.

J'ai une grande expérience dans le contact avec les gens et je dois avouer avoir croisé des dizaines d'hommes avec un égal bonheur. Je fais l'objet de nombreuses sollicitations et ma tendance à faire un tri très sévère tarde un peu... même si je me rends bien compte que je dois faire preuve de plus de vigilance si je ne veux subir un véritable harcèlement.

Dans ce contexte, j'ai rencontré un soir ce type dont la simple évocation du nom m'écoeure. Il a tenté de devenir un ami en s'incrustant peu à peu chez moi. Tout est parti d'une chouette entente basée sur un semblant de complicité. Les quelques fois où j'ai accepté qu'il loge chez moi le soir pour le dépanner, il ne s'est pas gêné pour fouiller dans mes affaires et aller jusqu'à me voler... Je me suis rendue compte de ce comportement anormal en cherchant un dvd ou mon deuxième portable par exemple.

J'ai tenté de savoir, de comprendre, je n'ai eu droit qu'à des regards fuyants qui en disaient long sur ces mensonges à répétition... Ce gars est l'incarnation parfaite du mytho qui m'a fait croire à une ribambelle de choses sorties tout droit de son imaginaire pervers, qui n'a tenu aucune promesse et qui par conséquent a sapé toute ma confiance...

Cette situation a duré deux mois... Je me suis même étonnée de mon attitude vu mon tempérament impatient et frondeur. En outre, je n'étais pas attirée par lui malgré ses petites tentatives pour me faire succomber...De mon côté, je nourrissais un vif sentiment de répulsion à l'égard de cet individu aux antipodes de ma façon de penser...

Tout va bien aujourd'hui... Cette rencontre fait déjà partie du passé, je vais de l'avant pour le meilleur... Je ne lui souhaite cependant pas de croiser ma route à l'avenir.

18:28 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : respect, rencontre, homme, contact, confiance |  Facebook |

17/02/2008

DERNIERE MINUTE

Navrée pour ce silence...

Je suis dans les cartons, je déménage demain, je quitte Schaerbeek pour rejoindre Ma Campagne, beau quartier à la frontière Ixelles-Saint-gilles.

C'est une opportunité que j'ai saisie lorsque le destin l'a mise sur ma route ces dernières semaines. Et c'est tant mieux ;-)

En ce qui concerne mon évolution, tout se passe bien, la texture de ma peau change et mes seins grouillent ;-) Qu'il serait bon de....

A l'heure qu'il est, je n'ai pas encore la date de mon transfert de connexion. On se retrouvera vraisemblablement aux alentours du 10 mars... Merci B...

Pour vous faire patienter, je viens de terminer un mini clip hot and sexy que je vous propose à droite sur ce blog.

A très vite, kiss kiss  

13:40 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : transsexuel, sexy, bruxelles, destin, blog |  Facebook |

01/02/2008

UNE FEMME SPECIALE

Autant 2007 fut une année de confirmation pour moi, autant 2008 sera celle de la progression. Ma volonté est forte, elle me pousse à franchir les étapes nécessaires à mon évolution transsexuelle...

Ainsi donc, le 7 janvier dernier, je franchissais la porte du cabinet d'un médecin qu'on m'avait longuement recommandé. C'était mon premier rendez-vous avec un spécialiste depuis fin 2006.

Pendant près d'une heure, je me suis livrée sur le but de ma visite, je lui ai parlé de mon besoin formidable d'être femme et de mon aspiration à évoluer... J'étais heureuse de voir un homme à l'écoute, il a vite compris que ma détermination n'était pas feinte.

Le 11 janvier, je le revoyais pour ma première prise de sang. Les résultats n'ont rien révélé d'alarmant mais une petite particularité a retenu son attention: mon taux naturel d'hormones femelles est plus élevé que la moyenne.

Depuis trois semaines exactement, j'ai entamé un plan hormonal. Je me sens bien et je revois mon médecin en mars.

A cette période, j'aurai quitté Schaerbeek pour rejoindre un coin prisé de la capitale...

17:03 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : transsexuel, femme, medecin, homme, hormone |  Facebook |

18/01/2008

JUSQU'AU BOUT DES ONGLES

Depuis toujours, la grosse majorité des hommes que je rencontre sont hétérosexuels. Ils me découvrent, ils sont séduits par ma féminité, revisitent leurs envies et se bousculent au portillon pour approcher Franny.

J'ai ainsi pu être une héroîne d'opération séduction pendant de nombreux mois, j'avais l'embarras du choix. Etre un fantasme pour certains, une femme spéciale à découvrir pour d'autres, j'ai pu vivre des moments forts en faisant preuve de discernement et en ne me départissant jamais de mon attitude sincère.

Ces rencontres sont grisantes, elles me permettent de laisser exploser cette féminité à fleur de peau. Avec le temps, je suis devenue plus exigeante, j'espère trouver dans l'homme qui me choisit non seulement un bon amant mais un être doux à l'écoute et désireux de me connaître plus.

Les hommes voient en moi une femme, ils me le font remarquer de plus en plus, je me sens alors frémir et m'épanouis avec un réel bonheur. 

Ma vie change, je suis une femme qui a une envie irrépressible de s'affirmer, je veux être Franny jusqu'au bout des ongles.

18:18 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : vie, seduction, femme, homme, amant |  Facebook |

02/01/2008

BELLE BLONDE 2008

Mon chemin de vie a désemparé certains, intéressé d'autres mais jamais laissé indifférent...Voilà pourquoi je commence l'année avec la volonté d'écrire encore avec toujours plus d'ardeur.

J'ai très envie de laisser courir ma plume, riche en confessions de toutes sortes, dans un journal intime sincère, sensible et sensuel. Chaque jour qui passe m'apporte d'ailleurs son lot de moments dont je m'inspire avec bonheur.

Le besoin de me raconter est le moteur de mon blog. Je ne l'ai jamais caché et beaucoup l'avaient déjà compris.

Merci de me (re)découvrir et meilleurs voeux aux milliers de lecteurs que vous êtes ;-)

Bisous du coeur

11:19 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : blog, confession, coeur, journal, vie |  Facebook |

26/12/2007

JOURS DE FIEVRE

Plus aucun jour ne passe sans que je me sente davantage m'éloigner de l'homme que j'étais il y a deux ans encore... Etais-je bien un homme au fond? Rien n'est moins certain...

Tous mes souvenirs me rappellent à quel point cette femme que je sens exploser de plus en plus a eu raison de cet homme en rien révélateur de ce propre moi. Je ne supporte plus qu'on décèle en moi l'homme, qu'on me voit comme un travesti juste bon à "se déguiser" en femme.

Tout mon for intérieur se transforme avec intensité, c'est comme un océan qui n'en peut plus de réprimer son trop-plein de vagues, il est fort, il est tenace, il va tout ravager sur son passage.

Etre une femme, c'est le seul avenir possible pour être heureuse. Les portes de mon coeur vont s'ouvrir en secret pour libérer cette princesse prisonnière depuis trop longtemps.

J'ai quarante ans, j'éprouve le besoin impérieux de vivre enfin la vie que je veux. Il faudra du temps et du courage, c'est le prix à payer pour gagner ma course au bonheur.

22:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : bonheur, fievre, femme, homme, coeur |  Facebook |

15/12/2007

DES BISOUS D'HIVER

J'ai un faible pour ces hommes qui entrent dans ma vie comme des petits cadeaux gorgés de saveur et de douceur...

Il y a quelque temps, Eric, cet ardennais au tempérament de feu, ancien travesti, a flashé sur moi. Depuis il ne jure plus que par sa pupuce... Il me comprend, il me soutient, il a envie de me protéger. Sa vie d'homme marié le perturbe aujourd'hui, il aurait tant voulu devenir mon compagnon, il m'a avoué avoir craqué pour moi.

Un autre homme fait preuve d'une attention toute particulière à mon égard. Marc me téléphone, m'envoie des mails, il s'inquiète de mes silences et ne résiste pas au plaisir de me répéter que je lui manque trop. Un jour il m'apporte du champagne, un autre il m'offre une rose... et tout son désir de moi.

Récemment, j'ai fait la connaissance de Jonathan, un québécois de la Belle Province. Dans ses grands yeux clairs, j'ai vite plongé dans un océan de confiance. Aussi, son accent chantant me rappelait toute la chaleur d'un pays qui me séduit depuis toujours.

Au terme d'une conversation endiablée, nous sommes tombés dans les bras l'un de l'autre. Nous étions finalement très proches et savions que notre histoire ne serait pas éternelle. Nous nous sommes confondus dans un déluge sentimental très sucré. C'était divinement bon quand j'y pense...

Lorsqu'il m'a dit au revoir, l'autre soir, j'ai senti comme la déchirure d'un départ et j'avais les yeux qui brillaient...

21:52 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : homme, baiser, douceur, vie, cadeau |  Facebook |

20/11/2007

MA FEMINITE

Je l'avoue, je ne me suis jamais sentie aussi femme dans ma vie.  Bien loin du fond de mon coeur et de mon âme, je veux montrer au monde celle que j'avais gardé prisonnière en moi jusqu'à aujourd'hui.

Je décline les saisons comme autant de promesses heureuses à mon avenir de femme. Mon identité masculine n'est plus qu'un souvenir, elle ne correspond pas à celle qui évolue chaque jour un peu plus...

Le temps passe et ma féminité prend irrémédiablement le dessus sur ma masculinité. Cela fortifie mon désir d'être cette femme avec la volonté inébranlable de gagner sa course au bonheur.

Je ne vis pas sur un nuage, je vais oser de plus en plus dans un monde que je sais arbitraire...Je suis comme un papillon qui meurt d'envie de rejoindre le soleil et qui déploie doucement ses ailes pour s'envoler...

10:20 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : bonheur, femme, coeur, desir, masculinite |  Facebook |

07/11/2007

CES HOMMES DANS MA VIE

C’est un jour comme tant d’autres, je suis épuisée mais je me sens bien au calme. Quand je pense à tous ces hommes qui sont entrés dans ma vie en l’espace d’un an et demi, j’étais loin d’imaginer que certains allaient laisser des traces…

Il y a d’abord eu Daniel, ce beau Martiniquais brillant et sympathique qui manifesta le désir de me rencontrer pour vivre cette première fois avec moi. Je n’étais pas un objet de fantasme, j’étais pour lui une personne à part entière qui avait droit au respect. Je me souviens de son regard franc et de nos ébats magnifiques à la fin du printemps.

Ensuite débarquèrent Marc et Patrick. Les deux manifestèrent beaucoup de tendresse et du désir à mon égard. Ils n’hésitèrent pas à me consacrer de précieuses minutes. Je peux compter sur eux, ils m’envoient souvent des petits mots. Simon arriva enfin tout impatient. Ce fut le coup de foudre sensuel de l’été. Je plongeais dans son regard tandis qu’il m’embrassait goulûment. Il me faisait l’amour intensément, j’éprouvais des orgasmes délicieux en sa compagnie.  Ces dernières semaines, j’ai eu droit à de nombreux amants de passage avant d’en trouver quelques uns réguliers. Bien souvent mariés, ils ne peuvent pas me consacrer plus de deux ou trois heures. Ils sont gentils, fougueux, indécis, ils font partie de cette race d’hommes qui me contactent sans arrêt. La présence dans ma vie de tous ces hommes me rappelle qu’une vraie relation avec l'un deux est difficile. Je dois négocier du temps et discuter des paramètres indispensables au bon développement de nos relations. N’étant pas pessimiste, je me dis que le meilleur est à venir. Aussi, ma condition de célibataire m’ouvre bien des portes…  

21:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : homme, vie, marie, desir, celibataire |  Facebook |

01/11/2007

UNE VIE DE DINGUE

Voilà trois mois que je vis à Bruxelles et j’ai irrémédiablement assisté à une avalanche de propositions émanant d’un nombre impressionnant d’hommes.

Je répète toujours que le meilleur moyen de sortir du lot et d’aiguiser mon intérêt consiste, pour tout homme désireux d’en savoir plus, à m’envoyer un mail dans lequel il parle de lui et m’explique pourquoi je ne l’ai pas laissé indifférent.

A l’heure actuelle, je voudrais bien faire un tri parmi tous ces contacts glanés au fur et à mesure des semaines. Ce n’est pas chose aisée. La motivation est un point, la personnalité de l’homme en est un autre…

J’éprouve de plus en plus le besoin de m’entourer d’hommes qui assument leur envie profonde de venir à ma rencontre. Aussi, j’aimerais que ce chasseur dans l’âme ne voie pas seulement en moi un fantasme à assouvir… 

Je suis en ébullition et je n’ai de cesse de m’émerveiller devant l’intérêt très vif porté par ces messieurs à l’égard de Franny Flower ;-)

17:09 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : rencontre, homme, fantasme, mail, bruxelles |  Facebook |

30/09/2007

DES ECLABOUSSURES DE BONHEUR

 

Il est des hommes comme des ouragans, ils ravagent tout quand ils débarquent dans votre vie. L'après-midi du 4 septembre m'offrit la surprise de rencontrer un homme renversant, celui dont je rêve depuis longtemps. Beau, doux, responsable, il incarnait pour moi le véritable prince charmant.

Il m'avait abordé sur internet une semaine auparavant. Je recevais ses coups de fil tous les jours ainsi que ses petits mails tout gentils. Je sentais le besoin impératif de découvrir cet homme qui me séduisait de plus en plus.

Ainsi donc, la rencontre tant attendue eut lieu. Dans le hall d'entrée, nous nous sommes faits la bise comme des adolescents maladroits. Autour d'un verre, dans le divan, nous avons commencé à parler un moment... Puis ses lèvres s'approchèrent des miennes pour me gratifier de mémorables baisers tendres. J'étais aux anges...

Je vous laisse deviner la suite... Le partage de frissons sensuels dans ma chambre fut d'une grande intensité. Cet homme me donnait l'affection et le plaisir au cours d'une relation forte et épanouissante qui laissait présager du meilleur. Car entre lui et moi, il était peut-être question de construire quelque chose... Nous nous sommes quittés les yeux pleins de baisers à la fin de cet après-midi là.

A son départ, je savais que cet homme avait bouleversé mon coeur. Quelques petits mails arrivèrent dans ma boîte les jours suivants puis ce fut le silence. Le contact fut renoué cette semaine; nous devions nous revoir car il m'avait assuré le vouloir, mais en vain... Je ne sais plus quoi en penser.

Cet homme est comme un coup au coeur qui m'a chahuté mais qui n'a en rien entamé mon enthousiasme à tomber amoureuse...

20:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : amour, bonheur, homme, coeur, rencontre |  Facebook |

28/08/2007

FEMME A TOUT PRIX

Chaque matin, quand j'ouvre les yeux sur ma vie, je sens cette détermination plus forte à devenir cette femme révélée en moi. J'ai conscience d'un tas de choses mais cela ne pourra pas entraver ma course au bonheur. Tout cela ne s'improvise pas, c'est comme si une vie nouvelle commençait pour moi.

Mon vécu en tant qu'homme a bien préparé le terrain pour donner vie à Franny. Si je n'avais pas été cet homme, peut-être n'aurais-je jamais pu entrevoir la lueur au loin me donnant l'espoir d'être une femme à présent.

Je porte souvent des vêtements féminins chez moi, ça devient un réflexe naturel. Je délaisse shorts, boxers et autres pantalons. Cela s'apparente presque au déguisement. Je deviens une femme en string, jupe et body... Je me projette en femme, ma sensibilité est à fleur de peau et mes aspirations féminines remplacent mes desseins d'homme.

Je commence à tourner en rond dans mon appartement, je compte montrer au grand jour la Franny que je suis devenue. Au bras de quel homme vais-je enfin pouvoir faire mes premiers pas en société?

Je ne veux plus me mentir à moi-même, je veux être cette femme épanouie qui déborde de connaître les frissons d'un bonheur tant espéré... 

19:38 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : homme, vie, femme, bonheur, sensibilite |  Facebook |

20/08/2007

DES APPELS ET DES MAILS

 

Tous les jours, je reçois quantité de mails ainsi qu'un nombre incalculable de sms. Jusqu'à aujourd'hui, je ne pouvais pas mesurer vraiment l'impact qu'une femme spéciale comme moi a sur tous ces hommes conquis... Je suis comblée même si certains ne resteront qu'une image virtuelle sans grand relief... Je le déplore sincèrement.

Depuis mon arrivée à Bruxelles, mon portable s'est mis à sonner deux fois plus. Quand je reçois des amis, ils ne sont plus du tout surpris par ma vie trépidante. Ils m'acceptent telle quelle et en rient parfois. Je ne compte plus les fois où j'ai dû me préparer alors qu'ils lisaient un magazine ou sirotaient leur café. Ils sont très complices avec moi et me soutiennent avec beaucoup d'enthousiasme. Ils savent s'effacer pour mieux me retrouver dans les jours qui viennent.

Ce n'est pas toujours chose aisée de gérer facilement une vie comme la mienne. Je m'efforce d'être disponible pour tous et de ne pas décevoir les motivations sérieuses d'un homme qui souhaiterait ardemment me rencontrer. J'ai besoin de savoir, de voir et de vivre des choses réelles. Je suis une vraie gourmande...

Ma nouvelle vie à Schaerbeek m'a permis de rencontrer des hommes qui m'avaient déjà contacté alors que je vivais à Liège. De nouveaux se pressent au portillon et j'avoue que cela ne me laisse pas indifférente. J'ai une forte attirance pour les hommes dotés d'un cerveau et qui savent ce que plaisir veut dire. Je reste convaincue qu'un vrai dialogue, aussi court soit-il, est un point fort pour une rencontre épanouie...

11:14 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : homme, travesti, sms, mail, rencontre |  Facebook |

14/08/2007

UN SECRET STORY BRUXELLOIS

Ma nouvelle vie à Bruxelles m'empêche d'en dire plus pour le moment... Voici des mots qui seront comme des cailloux sur le chemin qui mène chez Franny: Schaerbeek, champagne, mensonge, harcèlement, soleil, sucre, orgasme, short, paillette, rose, talons, string, voisin,  jalousie, séduction, jambes, sueur, cosmopolite, trio, escaliers, larmes, fatigue, baisers... A bientôt pour des confessions  capitales...