24/06/2008

TRANS DE VIE

Mon besoin irrépressible d'être femme se confirme de jour en jour. Je fais mes premiers pas à l'extérieur avec bonheur, je vois des regards masculins croiser les miens, je me sens libre comme l'air et je m'ouvre à cette vie à laquelle j'aspire tant.

Dans ma famille, mon frère et ma soeur m'ont compris. Quant à ma mère, elle joue la carte du déni, elle n'accepte pas cette transformation, elle est choquée, elle ne peut pas se faire à l'idée que le fils qu'elle a mis au monde il y a 41 ans est en train de devenir une femme.

J'avais voulu la ménager, j'avais souhaité faire en sorte qu'elle se rende compte des changements à son propre rythme. Je ne souhaitais en aucun cas la brusquer car je ne voulais pas lui faire de la peine...Et puis tout a éclaté la semaine dernière devant l'évidence, elle m'a dit qu'elle ne l'admettait pas. J'ai réagi, je me suis énervée, j'ai fondu en larmes, j'ai réfléchi et je me dis que son attitude n'est  pas si anormale au fond...

Le temps est un grand nivelleur de choses et je prendrai le temps qu'il faut pour m'ouvrir à elle. Je ne peux pas la laisser s'égarer dans le brouillard, je tenterai de lui dire à quel point son attitude me peine aussi. Je ne vis pas dans un rêve, je mets tout en oeuvre pour laisser s'épanouir la femme que je suis.

Il y a 6 mois maintenant que je suis un traitement hormonal, je me sens bien et ma détermination est sans faille. Chaque soir, je m'endors résolument confiante et terriblement impatiente...

12:12 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : femme, famille, mere, vie, transsexuel |  Facebook |