20/01/2007

LE FEU GREC

 

Nous nous sommes rencontrés sur le net il y a trois jours à peine. Stéphane est un beau grec de 38 ans qui m'a séduit par son franc parler.  Nos brèves conversations au téléphone m’ont vite donné le sentiment qu’il fallait que nous nous rencontrions sans tarder. La motivation d’un homme est comme un ouragan qui s’écrase sur moi et m’invite à me réjouir des heureux dégâts à venir.

 

Il est arrivé tout sourire de Charleroi par cet après-midi pluvieux. A sa vue, je savais pertinemment que nous n’allions pas rester bien sages longtemps. Autour d’un verre de vin,  nous avons enfin pu nous parler face à face. La salive coulait dans ma gorge, je me laissais embraser par son regard fiévreux. Je pris vite l’initiative de le tirer par la ceinture jusque dans ma chambre.

 

Là, Stéphane se rua sur moi avec fougue, il chercha mes lèvres et se mit à caresser mon corps bouillant. J’étais subjuguée par la douceur de son poil et les transports de son désir pour moi. Alors qu’il partait à la découverte de ma croupe, je commençai à savourer le calibre impressionnant de son sexe tout raide. J’avais de plus en plus chaud, je devenais presque moite. Il me dit que je lui plaisais trop et me couvrit le corps de baisers. Tellement de fureur me donnait presque la nausée… Il se dit ouvert à mes envies et voulut que j’exprime le moindre de mes souhaits. Je ne me privai guère et fut récompensée par des étreintes généreuses.

 

Il s’impatientait d’honorer mes fesses, je le sentais pressé de partir à la conquête de cette croupe qu’il convoitait tant. Je l’invitai à des préliminaires anaux afin d’intensifier l’excitation. Il me suça avec ardeur en me doigtant de plus en plus. Arriva pour lui le moment d’explorer mon anus en feu. Il s’introduisit doucement tellement son sexe était gonflé. Je le sentais s’emparer de mes entrailles avec détermination. Le plaisir dominait la douleur légère et mes fesses réclamaient une saillie profonde. Je fus prise de diverses manières par ses va-et-vient impétueux. Que du bonheur…Nous avons enfin explosé à tour de rôle dans un orgasme délirant au travers d’une masturbation riche et longue.

 

Un dernier verre dans le salon, un baiser en guise d’au revoir, tout concorde à croire que nous allons nous revoir comme Stéphane l’a vivement souhaité en premier et répété avant son départ…Espérons que les Dieux Grecs veillent…

17:41 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : grec, homme, feu, fesse, corps |  Facebook |

20/10/2006

DES HOMMES MOTIVES

Il y a eu récemment un homme mûr venu droit des Ardennes. Il fut conquis par ma beauté et je m’empressai de lui montrer toute l’étendue de mon talent… Son corps poilu se frotta au mien imberbe ; les minutes en sa compagnie s’écoulèrent divinement. Bien bâti, très tendre et à l'écoute, il avait le regard brillant de l’homme pour qui emmener sa partenaire au paradis était plus important que son propre plaisir…

Puis ce fut au tour de Marc, ce déménageur au corps d’athlète qui se révèla affectueux et gentil. Nos culbutes furent intenses mais modérées car le temps et le stress ne permirent pas à mon partenaire d’honorer ses engagements. Je le rassurai en lui disant que notre deuxième fois serait certainement meilleure…

Enfin, Mickaël, militaire de son état, voulut lui aussi découvrir Franny. Lorsque je m’abandonnai à lui, je le sentis persévérant et très gourmand. Il passa de nombreuses minutes à sucer mon sexe dans un torride 69. Je dus me retenir pour ne pas exploser trop vite…

Ces hommes ont promis de venir et ne m’ont pas déçu. Ils sont charmants et  n’ont qu’une parole. Le rêve…

16:56 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : corps, homme, 69, reve, culbute |  Facebook |

21/06/2006

LES FRISSONS DE L'ETE

Ca y est, c'est parti! Les hommes se bousculent au portillon pour découvrir Franny. Comme tu es belle, comme tu es attirante, je voudrais te faire l'amour, tu me fais craquer. C'est jouissif d'être un travesti tant convoité. Je me dis qu'il serait plus simple d'avoir un amant régulier qui voudrait de moi sous toutes les coutures. Je ne décide rien toute seule, je lis, j'écoute, j'en prends plein les yeux... et le corps.

17:53 Écrit par Franny | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : frisson, ete, amour, corps, yeux |  Facebook |

02/06/2006

GOURMANDISE

Les hommes sont ma tasse de thé, je dévore leur sexe avec passion et j’ouvre mes fesses à leurs désirs les plus chauds. Ils aiment me peloter en faisant parcourir leurs mains sur tout mon corps, ils me laissent les déshabiller en cachant mal une impatience plus folle à chaque minute. Christophe voudrait me voir ce soir…

09:14 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : gourmandise, homme, corps, fesse, sexe |  Facebook |