31/01/2009

I AM WHO I AM

Si on m'avait dit que le jeune homme que j'étais à vingt ans serait assurément une femme vingt ans plus tard, j'aurais eu peine à le croire. Je me résignais à étouffer alors toute cette féminité gênante aux yeux des autres pour afficher l'image d'une masculinité saine et joviale.

Je me cherchais dans une vie qui allait au cours du temps m'amener à comprendre qu'il était urgent de réaliser mon destin de femme.

Déterminée et audacieuse, cette femme en moi s'est enfin réveillée il y a trois ans. Depuis lors, mon ascension est fulgurante et tout ce bonheur qui en découle fait de ma vie une succession de moments chaque fois plus intenses.

Bien évidemment, tout cela se produit parce que je le veux au plus profond de moi. Il faut une sacrée dose de courage pour avancer. Les décisions se prennent au fur et à mesure et leurs conséquences dans ma vie familiale se révélent souvent difficiles. Je n'en démords pas, je me révéle battante dans l'adversité...

Ma transformation est autant psychique que physique. Le pouvoir des hormones depuis maintenant 14 mois fait de moi une femme plus sensible, parfois râleuse et très possessive... Mais mon besoin d'indépendance reste farouche. Mon tempérament de feu explose dans sa diversité et ne laisse pas indifférent... Mon corps change encore au travers d'une féminité accentuée: des formes élancées et généreuses, des traits toujours plus affinés, des cheveux longs...

J'assiste à ces changements avec une certaine fierté et une joie intérieure indicible même si je prends surtout conscience de ceux-ci au travers de mon contact avec les autres. Le plus surprenant dans tout ça, ce sont mes retrouvailles avec des gens qui ne m'ont plus vue depuis un an ou plusieurs mois. On peut lire dans leurs yeux un mélange d'étonnement et de fascination qui se reflètent vite dans leurs propos: Comme tu as changé... Comme tu es belle...

00:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : femme, homme, hormone, changement, transsexuel |  Facebook |

22/12/2008

UN OBJET DE CONVOITISE

Depuis plusieurs jours, j'ai décidé de prendre du recul et de me laisser vivre. J'ai besoin de temps pour moi afin de retrouver l'essence de ma raison d'être.

Je ne suis pas qu'un objet de convoitise qui n'a de cesse de multiplier les conquêtes. Non, je suis avant tout une femme dans l'expectative des plus belles heures de son destin.

Quand je m'allonge dans le divan, il n'est pas rare que mes souvenirs, comme des chevaux au galop, s'emballent pour une course folle à travers les saisons. Je  repense ainsi à tous ces hommes qui ont défilé dans ma vie. A travers eux, je voulais scintiller de toute ma féminité. Leur désir de moi m'ont porté tout au long de ces mois car je n'ai pas pu vivre sans eux. J'ai souvent cherché une épaule solide et des bras rassurants mais la vie m'a appris que tous les hommes ne sont pas des princes charmants.

Je ne suis pas prête pour accueillir l'homme de ma vie mais je suis toujours friande d'un amant sensuel et plein de douceur dont la sincérité enrichie d'un minimum d'intelligence aiguisera mon intérêt. Cette perspective exaltante me donne des ailes et j'avoue avoir l'envie insatiable d'être comblée...

12:30 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : femme, transsexuel, homme, vie, convoitise |  Facebook |

24/11/2008

TOUT FEU TOUT FEMME

Tous les jours, je ressens cette vie de femme comme étant l'aboutissement naturel d'un désir enfoui depuis très longtemps en moi.

J'ai vécu une adolescence homosexuelle où je n'avais d'autre choix, en tant qu'homme, de passer par cette période provisoire pour conquérir ma féminité. En fin de compte, je ne me retrouvais pas dans cette vie de gay, j'étais dans l'attente d'autre chose.

Bien des années plus tard, je devenais travesti. Cette condition ne comblait que partiellement celle qui se révélait enfin. Les mois déterminèrent ma volonté première: être une femme. Depuis bientôt un an sous hormones, je me sens enfin moi. La Belle Au Bois Dormant s'est réveillée et n'en finit plus de goûter au plein épanouissement d'une vie enfin heureuse.

Au fur et à mesure, je m'affirme battante et revendicatrice, ma personnalité s'aiguise et me pousse à assumer de plus en plus mes choix. La transformation physique s'accentue aussi avec le temps, je me surprends à déceler le travail subtile des hormones sur mon corps.

Je découvre vraiment le monde à travers les yeux  d'une femme. Il faut voir à quel point le regard des hommes sur vous change. Souvent prétendants et séducteurs, ils participent inconsciemment à l'explosion de ma féminité. Ils sont des chasseurs éternels qui n'en peuvent plus de se prouver qui ils sont... Et pourquoi m'en plaindrais-je après tout? 

Entre visites chez le toubib et le psy, j'ai entrepris la démarche officielle de changement de prénom. Ma féminité ne sera en quelque sorte acquise que lorsque je porterai officiellement le prénom de Franny sur ma carte d'identité. Tout cela devrait se vérifier avant le printemps prochain.

Ma vie actuelle se nourrit d'amitiés renforcées, d'amoureux transis, d'amants sur une liste d'attente, d'une mère plus compréhensive... Et quel bonheur d'avoir enfin la liberté d'être soi...

18:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : femme, homme, transsexuel, hormone, bonheur |  Facebook |

18/04/2008

CES HOMMES MARIES

Ces dernières années, j'en ai rencontré des dizaines. Ils sont installés dans leur double vie, avec une femme aux petits soins, indifférente ou lassante. Certains ont des enfants en bas âge ou déjà adultes. Ils sont charmants, fous, insaisissables, épouvantables, agréables, et j'en passe... Ils sont jeunes ou moins jeunes, ils ont tous en commun l'envie d'aller voir ailleurs parce que leurs spermatozoïdes les poussent à faire des incartades folles pour donner de l'ampleur à une vie sexuelle qui s'essouffle...

Certains prennent contact avec vous dans le but de vivre une expérience sexuelle nouvelle, ils en discutent préalablement et sont bien déterminés à vous voir quand vous leur inspirez confiance ou faites malgré vous, grâce à votre voix suave, grimper la bête féroce à l'étroit dans le pantalon... D'autres n'en peuvent plus de se contenir ou de faire semblant d'être heureux... Ainsi, après quelques mois ou plusieurs années de mariage, ils veulent goûter à tout sans se gêner ou espèrent trouver en vous une fabuleuse maîtresse qui comblera, de temps en temps, ce manque insupportable dans leur vie. D'autres encore se servent de vous comme d'un vidoir sans âme juste bon à satisfaire égoïstement leurs désirs de sauvages. Quelques uns vous respectent infiniment et viennent frapper du bout des doigts à la porte de votre vie; ils sont généralement gentils et vous offriront leurs plus belles prouesses en tous genres.

Je pourrais brosser des portraits très différents de chacun d'eux. Un homme marié n'est pas l'autre. Je me souviens du fringant Jean-Pierre, ce jardinier butineur, qui n'hésitait pas de mentir inlassablement à sa dulcinée pour réveiller une sexualité engourdie depuis des mois. Quant à Jacques, il m'envoyait des tonnes de sms pour me dire à quel point ma croupe hantait ses rêves les plus secrets... Il y a quelques semaines encore, David, après ses entraînements intensifs au foot, éprouvait le besoin de me rejoindre après l'effort pour apaiser ses fortes chaleurs de mâle...

Ces hommes mariés, je les adore ou je les déteste. Rien de tel qu'une relation saine et franche entre un homme pas libre et vous. Autrement dit, pouvoir gérer une situation où l'on doit impérativement savoir que l'homme marié ne vous appartient pas. Bien souvent, c'est lui qui s'annonce et vous disposez. Pas de gaffe ou d'entêtement, l'homme marié peut se révéler intraitable si vous marchez sur ses plates bandes.

Il y a autant d'hommes mariés que d'histoires assez piquantes à vivre. Avec le temps, j'ai appris à me faire désirer car un homme demandeur est comme un prince qui viendra rendre hommage à une femme très convoitée.

22:33 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : marie, vie, experience, relation, homme |  Facebook |

27/03/2008

UNE RENCONTRE TRES DESAGREABLE

Voilà un mois que j'ai déménagé et à peine une semaine que cet individu est sorti de ma vie.

Je suis de nature profondément gentille et j'ai toujours eu beaucoup de respect pour les autres. Le net, aujourd'hui, nous met en contact avec un tas de personnes et il n'est pas toujours facile d'appréhender la personnalité des gens que l'on y rencontre.

J'ai une grande expérience dans le contact avec les gens et je dois avouer avoir croisé des dizaines d'hommes avec un égal bonheur. Je fais l'objet de nombreuses sollicitations et ma tendance à faire un tri très sévère tarde un peu... même si je me rends bien compte que je dois faire preuve de plus de vigilance si je ne veux subir un véritable harcèlement.

Dans ce contexte, j'ai rencontré un soir ce type dont la simple évocation du nom m'écoeure. Il a tenté de devenir un ami en s'incrustant peu à peu chez moi. Tout est parti d'une chouette entente basée sur un semblant de complicité. Les quelques fois où j'ai accepté qu'il loge chez moi le soir pour le dépanner, il ne s'est pas gêné pour fouiller dans mes affaires et aller jusqu'à me voler... Je me suis rendue compte de ce comportement anormal en cherchant un dvd ou mon deuxième portable par exemple.

J'ai tenté de savoir, de comprendre, je n'ai eu droit qu'à des regards fuyants qui en disaient long sur ces mensonges à répétition... Ce gars est l'incarnation parfaite du mytho qui m'a fait croire à une ribambelle de choses sorties tout droit de son imaginaire pervers, qui n'a tenu aucune promesse et qui par conséquent a sapé toute ma confiance...

Cette situation a duré deux mois... Je me suis même étonnée de mon attitude vu mon tempérament impatient et frondeur. En outre, je n'étais pas attirée par lui malgré ses petites tentatives pour me faire succomber...De mon côté, je nourrissais un vif sentiment de répulsion à l'égard de cet individu aux antipodes de ma façon de penser...

Tout va bien aujourd'hui... Cette rencontre fait déjà partie du passé, je vais de l'avant pour le meilleur... Je ne lui souhaite cependant pas de croiser ma route à l'avenir.

18:28 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : respect, rencontre, homme, contact, confiance |  Facebook |

01/02/2008

UNE FEMME SPECIALE

Autant 2007 fut une année de confirmation pour moi, autant 2008 sera celle de la progression. Ma volonté est forte, elle me pousse à franchir les étapes nécessaires à mon évolution transsexuelle...

Ainsi donc, le 7 janvier dernier, je franchissais la porte du cabinet d'un médecin qu'on m'avait longuement recommandé. C'était mon premier rendez-vous avec un spécialiste depuis fin 2006.

Pendant près d'une heure, je me suis livrée sur le but de ma visite, je lui ai parlé de mon besoin formidable d'être femme et de mon aspiration à évoluer... J'étais heureuse de voir un homme à l'écoute, il a vite compris que ma détermination n'était pas feinte.

Le 11 janvier, je le revoyais pour ma première prise de sang. Les résultats n'ont rien révélé d'alarmant mais une petite particularité a retenu son attention: mon taux naturel d'hormones femelles est plus élevé que la moyenne.

Depuis trois semaines exactement, j'ai entamé un plan hormonal. Je me sens bien et je revois mon médecin en mars.

A cette période, j'aurai quitté Schaerbeek pour rejoindre un coin prisé de la capitale...

17:03 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : transsexuel, femme, medecin, homme, hormone |  Facebook |

18/01/2008

JUSQU'AU BOUT DES ONGLES

Depuis toujours, la grosse majorité des hommes que je rencontre sont hétérosexuels. Ils me découvrent, ils sont séduits par ma féminité, revisitent leurs envies et se bousculent au portillon pour approcher Franny.

J'ai ainsi pu être une héroîne d'opération séduction pendant de nombreux mois, j'avais l'embarras du choix. Etre un fantasme pour certains, une femme spéciale à découvrir pour d'autres, j'ai pu vivre des moments forts en faisant preuve de discernement et en ne me départissant jamais de mon attitude sincère.

Ces rencontres sont grisantes, elles me permettent de laisser exploser cette féminité à fleur de peau. Avec le temps, je suis devenue plus exigeante, j'espère trouver dans l'homme qui me choisit non seulement un bon amant mais un être doux à l'écoute et désireux de me connaître plus.

Les hommes voient en moi une femme, ils me le font remarquer de plus en plus, je me sens alors frémir et m'épanouis avec un réel bonheur. 

Ma vie change, je suis une femme qui a une envie irrépressible de s'affirmer, je veux être Franny jusqu'au bout des ongles.

18:18 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : vie, seduction, femme, homme, amant |  Facebook |

26/12/2007

JOURS DE FIEVRE

Plus aucun jour ne passe sans que je me sente davantage m'éloigner de l'homme que j'étais il y a deux ans encore... Etais-je bien un homme au fond? Rien n'est moins certain...

Tous mes souvenirs me rappellent à quel point cette femme que je sens exploser de plus en plus a eu raison de cet homme en rien révélateur de ce propre moi. Je ne supporte plus qu'on décèle en moi l'homme, qu'on me voit comme un travesti juste bon à "se déguiser" en femme.

Tout mon for intérieur se transforme avec intensité, c'est comme un océan qui n'en peut plus de réprimer son trop-plein de vagues, il est fort, il est tenace, il va tout ravager sur son passage.

Etre une femme, c'est le seul avenir possible pour être heureuse. Les portes de mon coeur vont s'ouvrir en secret pour libérer cette princesse prisonnière depuis trop longtemps.

J'ai quarante ans, j'éprouve le besoin impérieux de vivre enfin la vie que je veux. Il faudra du temps et du courage, c'est le prix à payer pour gagner ma course au bonheur.

22:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : bonheur, fievre, femme, homme, coeur |  Facebook |

15/12/2007

DES BISOUS D'HIVER

J'ai un faible pour ces hommes qui entrent dans ma vie comme des petits cadeaux gorgés de saveur et de douceur...

Il y a quelque temps, Eric, cet ardennais au tempérament de feu, ancien travesti, a flashé sur moi. Depuis il ne jure plus que par sa pupuce... Il me comprend, il me soutient, il a envie de me protéger. Sa vie d'homme marié le perturbe aujourd'hui, il aurait tant voulu devenir mon compagnon, il m'a avoué avoir craqué pour moi.

Un autre homme fait preuve d'une attention toute particulière à mon égard. Marc me téléphone, m'envoie des mails, il s'inquiète de mes silences et ne résiste pas au plaisir de me répéter que je lui manque trop. Un jour il m'apporte du champagne, un autre il m'offre une rose... et tout son désir de moi.

Récemment, j'ai fait la connaissance de Jonathan, un québécois de la Belle Province. Dans ses grands yeux clairs, j'ai vite plongé dans un océan de confiance. Aussi, son accent chantant me rappelait toute la chaleur d'un pays qui me séduit depuis toujours.

Au terme d'une conversation endiablée, nous sommes tombés dans les bras l'un de l'autre. Nous étions finalement très proches et savions que notre histoire ne serait pas éternelle. Nous nous sommes confondus dans un déluge sentimental très sucré. C'était divinement bon quand j'y pense...

Lorsqu'il m'a dit au revoir, l'autre soir, j'ai senti comme la déchirure d'un départ et j'avais les yeux qui brillaient...

21:52 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : homme, baiser, douceur, vie, cadeau |  Facebook |

07/11/2007

CES HOMMES DANS MA VIE

C’est un jour comme tant d’autres, je suis épuisée mais je me sens bien au calme. Quand je pense à tous ces hommes qui sont entrés dans ma vie en l’espace d’un an et demi, j’étais loin d’imaginer que certains allaient laisser des traces…

Il y a d’abord eu Daniel, ce beau Martiniquais brillant et sympathique qui manifesta le désir de me rencontrer pour vivre cette première fois avec moi. Je n’étais pas un objet de fantasme, j’étais pour lui une personne à part entière qui avait droit au respect. Je me souviens de son regard franc et de nos ébats magnifiques à la fin du printemps.

Ensuite débarquèrent Marc et Patrick. Les deux manifestèrent beaucoup de tendresse et du désir à mon égard. Ils n’hésitèrent pas à me consacrer de précieuses minutes. Je peux compter sur eux, ils m’envoient souvent des petits mots. Simon arriva enfin tout impatient. Ce fut le coup de foudre sensuel de l’été. Je plongeais dans son regard tandis qu’il m’embrassait goulûment. Il me faisait l’amour intensément, j’éprouvais des orgasmes délicieux en sa compagnie.  Ces dernières semaines, j’ai eu droit à de nombreux amants de passage avant d’en trouver quelques uns réguliers. Bien souvent mariés, ils ne peuvent pas me consacrer plus de deux ou trois heures. Ils sont gentils, fougueux, indécis, ils font partie de cette race d’hommes qui me contactent sans arrêt. La présence dans ma vie de tous ces hommes me rappelle qu’une vraie relation avec l'un deux est difficile. Je dois négocier du temps et discuter des paramètres indispensables au bon développement de nos relations. N’étant pas pessimiste, je me dis que le meilleur est à venir. Aussi, ma condition de célibataire m’ouvre bien des portes…  

21:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : homme, vie, marie, desir, celibataire |  Facebook |

01/11/2007

UNE VIE DE DINGUE

Voilà trois mois que je vis à Bruxelles et j’ai irrémédiablement assisté à une avalanche de propositions émanant d’un nombre impressionnant d’hommes.

Je répète toujours que le meilleur moyen de sortir du lot et d’aiguiser mon intérêt consiste, pour tout homme désireux d’en savoir plus, à m’envoyer un mail dans lequel il parle de lui et m’explique pourquoi je ne l’ai pas laissé indifférent.

A l’heure actuelle, je voudrais bien faire un tri parmi tous ces contacts glanés au fur et à mesure des semaines. Ce n’est pas chose aisée. La motivation est un point, la personnalité de l’homme en est un autre…

J’éprouve de plus en plus le besoin de m’entourer d’hommes qui assument leur envie profonde de venir à ma rencontre. Aussi, j’aimerais que ce chasseur dans l’âme ne voie pas seulement en moi un fantasme à assouvir… 

Je suis en ébullition et je n’ai de cesse de m’émerveiller devant l’intérêt très vif porté par ces messieurs à l’égard de Franny Flower ;-)

17:09 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : rencontre, homme, fantasme, mail, bruxelles |  Facebook |

30/09/2007

DES ECLABOUSSURES DE BONHEUR

 

Il est des hommes comme des ouragans, ils ravagent tout quand ils débarquent dans votre vie. L'après-midi du 4 septembre m'offrit la surprise de rencontrer un homme renversant, celui dont je rêve depuis longtemps. Beau, doux, responsable, il incarnait pour moi le véritable prince charmant.

Il m'avait abordé sur internet une semaine auparavant. Je recevais ses coups de fil tous les jours ainsi que ses petits mails tout gentils. Je sentais le besoin impératif de découvrir cet homme qui me séduisait de plus en plus.

Ainsi donc, la rencontre tant attendue eut lieu. Dans le hall d'entrée, nous nous sommes faits la bise comme des adolescents maladroits. Autour d'un verre, dans le divan, nous avons commencé à parler un moment... Puis ses lèvres s'approchèrent des miennes pour me gratifier de mémorables baisers tendres. J'étais aux anges...

Je vous laisse deviner la suite... Le partage de frissons sensuels dans ma chambre fut d'une grande intensité. Cet homme me donnait l'affection et le plaisir au cours d'une relation forte et épanouissante qui laissait présager du meilleur. Car entre lui et moi, il était peut-être question de construire quelque chose... Nous nous sommes quittés les yeux pleins de baisers à la fin de cet après-midi là.

A son départ, je savais que cet homme avait bouleversé mon coeur. Quelques petits mails arrivèrent dans ma boîte les jours suivants puis ce fut le silence. Le contact fut renoué cette semaine; nous devions nous revoir car il m'avait assuré le vouloir, mais en vain... Je ne sais plus quoi en penser.

Cet homme est comme un coup au coeur qui m'a chahuté mais qui n'a en rien entamé mon enthousiasme à tomber amoureuse...

20:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : amour, bonheur, homme, coeur, rencontre |  Facebook |

28/08/2007

FEMME A TOUT PRIX

Chaque matin, quand j'ouvre les yeux sur ma vie, je sens cette détermination plus forte à devenir cette femme révélée en moi. J'ai conscience d'un tas de choses mais cela ne pourra pas entraver ma course au bonheur. Tout cela ne s'improvise pas, c'est comme si une vie nouvelle commençait pour moi.

Mon vécu en tant qu'homme a bien préparé le terrain pour donner vie à Franny. Si je n'avais pas été cet homme, peut-être n'aurais-je jamais pu entrevoir la lueur au loin me donnant l'espoir d'être une femme à présent.

Je porte souvent des vêtements féminins chez moi, ça devient un réflexe naturel. Je délaisse shorts, boxers et autres pantalons. Cela s'apparente presque au déguisement. Je deviens une femme en string, jupe et body... Je me projette en femme, ma sensibilité est à fleur de peau et mes aspirations féminines remplacent mes desseins d'homme.

Je commence à tourner en rond dans mon appartement, je compte montrer au grand jour la Franny que je suis devenue. Au bras de quel homme vais-je enfin pouvoir faire mes premiers pas en société?

Je ne veux plus me mentir à moi-même, je veux être cette femme épanouie qui déborde de connaître les frissons d'un bonheur tant espéré... 

19:38 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (23) | Tags : homme, vie, femme, bonheur, sensibilite |  Facebook |

20/08/2007

DES APPELS ET DES MAILS

 

Tous les jours, je reçois quantité de mails ainsi qu'un nombre incalculable de sms. Jusqu'à aujourd'hui, je ne pouvais pas mesurer vraiment l'impact qu'une femme spéciale comme moi a sur tous ces hommes conquis... Je suis comblée même si certains ne resteront qu'une image virtuelle sans grand relief... Je le déplore sincèrement.

Depuis mon arrivée à Bruxelles, mon portable s'est mis à sonner deux fois plus. Quand je reçois des amis, ils ne sont plus du tout surpris par ma vie trépidante. Ils m'acceptent telle quelle et en rient parfois. Je ne compte plus les fois où j'ai dû me préparer alors qu'ils lisaient un magazine ou sirotaient leur café. Ils sont très complices avec moi et me soutiennent avec beaucoup d'enthousiasme. Ils savent s'effacer pour mieux me retrouver dans les jours qui viennent.

Ce n'est pas toujours chose aisée de gérer facilement une vie comme la mienne. Je m'efforce d'être disponible pour tous et de ne pas décevoir les motivations sérieuses d'un homme qui souhaiterait ardemment me rencontrer. J'ai besoin de savoir, de voir et de vivre des choses réelles. Je suis une vraie gourmande...

Ma nouvelle vie à Schaerbeek m'a permis de rencontrer des hommes qui m'avaient déjà contacté alors que je vivais à Liège. De nouveaux se pressent au portillon et j'avoue que cela ne me laisse pas indifférente. J'ai une forte attirance pour les hommes dotés d'un cerveau et qui savent ce que plaisir veut dire. Je reste convaincue qu'un vrai dialogue, aussi court soit-il, est un point fort pour une rencontre épanouie...

11:14 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : homme, travesti, sms, mail, rencontre |  Facebook |

20/07/2007

L'APPART DE LA TENTATION

 

Dans quelques jours, je quitte Liège L’Ardente pour rejoindre Bruxelles La Belle.

 

J’en ai vu défiler des hommes ici et ce n’est pas fini. Certains donnent l’impression de vouloir me dire au revoir, ils me font l’amour comme si c’était la dernière fois.

 

Mon appartement a souvent été le repère secret de ces mâles chauds à l’idée d’assouvir tout leur désir de moi. L’excitation était dense à chacune de leur apparition, et mon corps et mon âme espéraient follement être ainsi gracieusement apaisés.

 

Franny est née à Liège et poursuit son périple vers Schaerbeek. Elle n’oubliera pas tous ces Liégeois charmants qui n’ont pas hésité à lui rendre hommage de 1001 manières… plus éclatantes les une que les autres…

23:20 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : bruxelles, homme, amour, appartement, tentation |  Facebook |

30/06/2007

UN SEXAGENAIRE SEDUISANT

 

Certains hommes ont un penchant prononcé pour les femmes mûres. Récemment, pour ma part, j’ai découvert, au hasard de mes rencontres, un monsieur de 63 ans, un homme qui a l’âge d’être un grand-père respectable.

 

Bien de sa personne, le regard rieur, l’allure svelte, il dégageait une réelle impression de sérénité. Il m’a parlé de ses voyages à travers le monde à une époque où le sexe faisait encore partie des gros sujets tabous. Il en a rencontré des femmes…

 

Il était là devant moi à m’évoquer son besoin de retrouver de la sincérité dans un rapport sexuel avec quelqu’un. En effet, les plus de 50 ans peinent très souvent à trouver des partenaires qui les invitent sans sourciller dans leur lit. Et pourtant, ces messieurs d’un âge certain ne sont pas tous bons à s’endormir en lisant la gazette.

 

Jacques a gardé cette fraîcheur propre aux hommes beaux. Il a séduit des femmes tout au long de sa vie et a éveillé en moi le désir d’en savoir plus. Comme il était doux de sentir son corps s’étendre près du mien, ses mains dessiner mon ventre et glisser vers mes jambes. Ma bouche se posa sur la sienne pour l’honorer de quelques baisers tendres. C’était un voyage magnifique au pays d’une vie que les années ont si bien épargnée.

 

Jacques m’a longuement remercié pour ma sincérité non feinte. Je lui ai rendu hommage en lui disant tout le bonheur que j’avais ressenti à ses côtés.

19:26 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : sexe, 60, vie, sincerite, homme |  Facebook |

05/06/2007

DES JEUNES VOLONTAIRES

 

Il y a dix ans, un jeune n’avait pas la possibilité d’aller sur le net et d’être l’heureux détenteur d’un gsm dernier cri. Les choses ont bien changé ; notre société lui ouvre aujourd’hui de nombreuses portes et lui permet de nouer des contacts très divers jusqu’à plus soif…

 

Ainsi donc, depuis l’arrivée d’internet dans les foyers et la prolifération de sites de rencontres, les jeunes n’hésitent pas à créer des profils afin de figurer parmi une foule d’hommes à la recherche du petit ou grand moment de frisson.

 

Au cours de ces derniers mois, il m’est souvent arrivé d’être ainsi abordée par des jeunes hommes désireux de faire ma connaissance. La plupart ne franchiront pas un certain cap car la jeunesse est terriblement instable. Elle vous dira oui aujourd’hui, peut être ou non demain, ou encore disparaîtra-t-elle sans crier gare. Elle ne sait pas ce qu’elle veut et cela a pour effet de m’agacer car j’ai l’amère impression de perdre mon temps.

 

Ces jeunes hétéros tout fiévreux me réclament sans cesse des photos ou une cam. Ils me demandent mon numéro afin de me bombarder de messages doux, sympa et directs. Quand ils oseront me rencontrer, ils se révéleront tantôt maladroits, tantôt conquistadors. Ils sont pleins de surprise et éveillent parfois en vous le doux souvenir de vos premiers pas dans la vie sexuelle.

 

Je fêterai mes 40 ans demain, et je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau. Je sais que mon esprit jeune teinté de maturité est un atout précieux auprès de tous ces  hommes jeunes (18 ans minimum) à la recherche de nouvelles aventures…

19:11 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : homme, quarante, internet, rencontre, jeune |  Facebook |

25/05/2007

DES HOMMES AFFRIOLANTS

 

Ouh la la, le sexe de ces messieurs gonfle démesurément à mesure que le printemps bourgeonne dans tous les coins. Les propositions affluent toujours plus nombreuses et, pour ma part, je me sens d’humeur très salace. Il y a même des soirs où je n’arrive pas à trouver le sommeil tellement je …

 

Après son examen aux TEC, un beau sénégalais de 32 ans est passé me rendre une petite visite pour décompresser. Black très alléchant, je n’ai pas hésité, après un rafraîchissement, à lui demander de me rejoindre dans ma chambre pour une séance de sexe torride. Son gourdin enflammé par l’excitation trouva vite les voies les plus torrides vers le plaisir, et nos orgasmes furent presque délirants.

 

Puis, ce fut au tour de ce jeune sicilien ténébreux qui n’en pouvait plus d’avoir des érections intempestives à la lecture de mes écrits. Je lui fis vivre, avec un taux de fébrilité rarement atteint, sa première expérience avec une femme comme moi. Mon corps chaud se confondait avec le sien brûlant. Toute la richesse de sa virilité m’assura que mon pouvoir de séduction avait fait mouche. Comme je le pompai avec gourmandise, il me rendit la pareille avec grand art. Qui a dit que les hétéros étaient incapables de sucer convenablement une queue ? « Mon gros clito » fut ainsi soumis à un traitement buccal soigné et très agréable. Notre homme avait aussi envie de mes fesses et prit un malin plaisir à jouir en moi. Il me remercia par une masturbation lascive qui me fit exploser dans un torrent de sperme. C’était divin…

 

Enfin, un agriculteur flamand et marié, probablement en pleine crise de démon de midi, vint récolter le fruit de ses moissons butineuses chez Franny. Bel homme fort aux mains marquées par un dur labeur, il me pétrit le corps avec douceur. Son sexe lourd cherchait mes caresses tandis que sa bouche partait à la conquête de mon corps tout entier. Il ne se contenta pas de me lécher les tétons, il les aspira et les téta avec amour. Que de sensations mammaires bigrement enivrantes ! Il jouit de me voir jouir, tout cela par grosses saccades et le sourire radieux aux lèvres.

 

Si tous les hommes pouvaient être aussi renversants, ma vie serait seulement gorgée de moments intenses ;-)

17:07 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : homme, printemps, heterosexuel, chaud, plaisir |  Facebook |

20/05/2007

LA NOUVELLE SEXUALITE MASCULINE

 

Ce 9 mai, un homme tout à fait charmant venait à ma rencontre. Après avoir découvert mon blog, A. m’envoyait un long mail pour me proposer de faire ma connaissance. Sa démarche était la suivante : voir comment s’organise, dans le cas des personnes du troisième sexe, la vie d’homme et de femme, par quel moyen redéfinir les nouveaux scripts de la sexualité masculine.

 

Chercheur en anthropologie, A. rencontre des travestis dans le cadre de sa recherche qui porte sur la masculinité, et plus précisément sur la sexualité des hommes. Aujourd’hui, de plus en plus d’hommes nouent des contacts entre hommes ou avec des travestis. Ce succès des personnes du troisième genre auprès des hommes s’explique souvent par la joie d’avoir la douceur féminine et la force masculine réconciliées en une seule et même personne. Mais la sexualité des hommes, c’est aussi aimer se travestir, porter des vêtements de femme sans pour autant dénigrer sa condition d’homme. Certains y trouvent même une complémentarité importante à leur épanouissement.

 

A. souhaitait vivement me rencontrer dans ce cadre afin de pouvoir partager mon expérience et réaliser un récit de vie. Cet après-midi me permit de me laisser aller à un jeu de questions réponses très intéressant. Le bon feeling entre nous me fit oublier le côté étude de cet entretien  et je m’abandonnai sans peine à des révélations ou autres confidences sur ma vie en Franny.

 

A. est un homme dont la sincérité et la gentillesse font mouche. Sa bonne bouille doit cacher quelques tourments qui m’interpellent. Je crois que nous sommes en passe de devenir de vrais amis car nous nous sommes compris et nous vouons un très grand respect. Il n’y a pas un jour sans mail, sans message, sans coup de fil entre nous. Ma vie est riche en surprises et je jubile lorsqu ‘elle m’offre une rencontre avec un homme aussi vrai.

10/05/2007

DES REVENANTS ET DES SOUPIRANTS

 

Je vois revenir en force des hommes qui avaient disparu de mon existence il y a quelques mois déjà. Ils se signalent afin de revenir me voir à ma convenance. Je suis assez surprise dans la mesure où, à l’heure actuelle, en l’espace de six jours, ce sont près de 10 hommes qui ont retrouvé la trace de Franny.

 

Certains étaient restés dans le brouillard à l’époque, d’autres avaient préféré batifoler ailleurs, les derniers avaient gardé un souvenir heureux de notre rencontre…C’est la situation présente qui importe, voyons ce que l’avenir nous apporte. 

 

Et puis il y a ces hommes qui débarquent dans ma vie pour me proposer à demi mot la stabilité d’une relation suivie. Que dire à cela ? Je suis célibataire depuis bientôt cinq ans et m’entendre parler d’amour me procure un mélange de frissons et de peur.

 

J’ai aimé des hommes plusieurs années durant et pourtant je ne peux m’empêcher de me méfier aujourd’hui lorsque l’un d’eux manifeste son envie de me connaître le plus sincèrement du monde. J’ai les larmes aux yeux quand je pense à ces hommes qui m’ont donné des raisons d’espérer et qui ont tout gâché dans ma vie de gay, une vie oubliée depuis un an…

 

Je ne rejette pas un homme qui s’amourache de moi. Je dois dire que j’en suis toujours un peu bouleversée car j’ai une sensibilité à fleur de peau. Un mâle qui vient voir Franny a tendance à ouvrir sa braguette plutôt que son cœur, voilà pourquoi ces moments d’affection sont vécus comme des instants privilégiés qui méritent toute mon attention.

 

Quand j’y pense, je suis très entourée, courtisée, convoitée, admirée, jalousée, mais en fin de compte, je reste seule. Ce n’est pas un constat amer, c’est la vie indépendante de Franny depuis près d’un an…Les choses pourraient-elles changer ?

22:10 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : revenant, soupirant, vie, homme, gay |  Facebook |

25/04/2007

CES HOMMES QUI N'OSENT PAS

 

Une partie des hommes qui ont souhaité me rencontrer l’ont souvent fait sans détour. Il y en a beaucoup d’autres pour qui passer du virtuel au réel allait se révéler un véritable dilemme.

 

Désolé pour tout, je flashe tellement sur toi que je n’ose pas. Voilà un message que je recevais il y a quelque temps et qui doit bien refléter la réalité de ces hommes qui n’osent pas…

 

Le contact se crée, les échanges de mails ont lieu, et puis un jour, plus rien. Je me dis qu’il se passe quelque chose mais ma dernière tentative pour renouer le dialogue se soldera par un échec. Mon prétendant d’hier m’a fui, a changé d’avis… que sais-je encore ?

 

Certains prennent leur courage à deux mains et expriment en trois lignes pourquoi ils ne pourront pas vous voir. J’avoue que la démarche est honnête et qu’elle a le mérite de ne pas laisser planer le doute.

 

Je ne suis pourtant pas une icône, je suis accessible, je ne l’ai jamais caché. Je comprends que je puisse susciter une peur incontrôlée chez un homme pour qui c’est la toute première fois. Ca fait partie des choses auxquelles je dois aussi m’attendre.

 

Je ne peux pas en vouloir à ces messieurs qui se dérobent en catimini. Je suis celle qu’ils n’attendaient même pas dans leurs rêves il y a quelques mois encore… ;-)

17:03 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : virtuel, reel, reve, homme, peur |  Facebook |

20/04/2007

OUF !

 

Je reviens de loin, je me sens si fragile… J’ai été victime d’une grippe affreuse qui m’a cloué au lit de très nombreux jours. De la température, des nuits agitées, une forte baisse de tension, une envie de rien, je passais mon temps sur mon lit les yeux rivés au plafond ou dans mes rêves à vivre des situations abracadabrantes. J’ai cru perdre la tête.

 

Je suis de retour mais je ménage mes efforts. Je bois des litres d’eau, je mange des fruits et j’ai oublié la saveur d’un homme…Ce n’est pas alarmant, je peux aussi m’en passer…Je vous manque un peu, beaucoup, passionnément ?

14:16 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : homme, reve, envie, temps, saveur |  Facebook |

10/04/2007

LA FEMME DE SES ENVIES

 

A force de rencontrer tous ces hommes, j’ai appris à mieux cerner certains. Chacun d’eux a une manière bien personnelle d’appréhender les rapports humains et j’avoue pouvoir décoder tout cela plus aisément aujourd’hui.

 

La plupart des hommes que je vois sont mariés. Ils ont trouvé la femme de leur vie qui n’est autre qu’une épouse parfaite et la mère de leurs enfants.  Comme dans tous les couples, les rapports s’effilochent au fil des saisons et, bien souvent, pour des raisons multiples, la routine s’installe inexorablement. Le mari a moins de désir pour la femme de sa vie et, à l’affût de nouveaux plaisirs, il n’hésite souvent pas à faire des incartades…Comme c’est plus beau dans le jardin du voisin…

 

La femme de leur  vie perd un peu de son éclat, elle ne comble plus tous les horizons d’attente du mari. Ainsi donc, ce dernier cherche et trouve celle qui pimentera à nouveau son existence, la femme ou les femmes de ses envies. Elle peut être n’importe laquelle des femmes de son sillage… Et voilà que j’apparais donc comme une femme spéciale et troublante qui stimulera le désir de monsieur.

 

Je ne suis pas dupe, je ne suis qu’un fantasme sexuel pour certains, un besoin irrépressible pour d’autres, une tentation inavouable pour d’autres encore. Mon blog, entre autres, m’a permis d’entrer en contact avec beaucoup de ces messieurs en l’espace de 10 mois. Un petit mail dans ma boîte et le tour est joué…

 

Etre la femme de ses envies aujourd’hui, c’est être son amante, sa complice, sa partenaire pleine d’audace. Ce n’est pas un rôle ingrat, c’est un rôle que je définis comme choisi et bien souvent porteur de grands moments de bonheur si on arrive à faire la part des choses…

20:31 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : femme, homme, couple, envie, vie |  Facebook |

02/04/2007

DE ANVERS A LILLE

 

Ils ont choisi de me rencontrer sans perdre de temps. Ils ont l’art de savoir ce qu’ils veulent, et j’aime ça.

 

Ce fut d’abord Franco qui vint droit de Mechelen vendredi en fin de matinée. Très bel homme, corps d’athlète, il se révéla être particulièrement chaud. Il me demanda de lui faire un massage et se banda les yeux pour vivre le grand frisson. Son boxer Dim montra à quel point cet homme de 28 ans, fruit d’un mélange hollandais et brésilien, approuvait mes longues caresses sur son corps de métisse. Nous communiquions en anglais et en néerlandais, j’appris ainsi qu’il avait eu le coup de foudre pour mon corps et qu’il aimait que je le domine au lit. « You’re the boss in bed » me dit ce hot boy à maintes reprises. Il se disait très hot et fit tout pour me prouver que je me trouvais en présence d’un mâle insatiable. Sa silhouette d’alpiniste faisait grimper ma température tandis que mon corps « so sexy and beautiful » excitait de plus en plus son tempérament de chaud lapin… Franco me quitta dans l’après-midi non sans m’avoir promis de me revoir vite…

 

Ensuite, samedi, ce fut au tour de Arnaud de faire deux heures de route de son Tourcoing natal pour me rejoindre à 12h à Liège. DJ le soir, ingénieur le jour, il m’apparut comme un gars très cool et sympa. Du haut de son mètre nonante, il promenait un regard décontracté sur les choses et les gens. Après une longue discussion dans le salon, je l’invitai à me faire un petit massage dans ma chambre. Il se montra réceptif à ma proposition. Sa bouche si tendre, ses mains si chaudes, son corps interminable, tout en lui me donnait une belle impression de douceur exquise. Arnaud m’avoua ne plus avoir eu de sexe depuis quelques mois tellement il avait été accaparé par ses mixages. Ma personnalité joviale et mes caresses buccales « extraordinaires » lui permirent de savourer intensément chaque instant de notre rencontre si agréable. Koekoek, sobriquet que lui donnèrent des copains flamands, me dit sa joie de m’avoir découvert et me demanda, le sourire aux lèvres, si j’étais d’accord que nous nous revoyions…

 

Deux hommes, deux tempéraments, des êtres motivés et sérieux qui n’ont pas hésité à venir à ma rencontre le plus naturellement du monde…

21:20 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : anvers, lille, homme, massage, rencontre |  Facebook |

19/03/2007

BELLE BLONDE, LA 100ème !

 

Voilà déjà mon centième article depuis dix mois, c’est comme si tout s’était passé en un clin d’œil…Comme dans un rêve, je vois défiler des images et mon cœur bat à chacune des émotions qu’elles suscitent.

 

Depuis le printemps dernier, ma vie a changé et le tourbillon des événements qui la bouleversent me donne une volonté que je qualifie presque d’inébranlable…

 

Ma vie de travesti, c’est ressentir la joie de vivre comme on l’entend, c’est se réveiller au petit matin l’esprit en feu, c’est s’endormir enivrée d’un espoir fou, c’est goûter au plaisir de moments intenses, c’est faire ressortir toute cette féminité qui vous trouble tout entier…

 

Et puis la vie de Franny, c’est aussi ouvrir son cœur sur les rives nouvelles de la sincérité, c’est s’abandonner à ces hommes qui n’ont de cesse de la désirer, c’est dire oui quand c’est bien et non quand c’est mal, c’est croire en cette petite flamme qui vous porte tous les jours un peu plus…

 

Franny talonne Franck sur la ligne d’arrivée, elle est conquérante et n’est pas prête à abdiquer. Le bonheur se construit aussi grâce à des batailles qu’on se livre sans fausse pudeur à soi même…

18:11 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : travesti, femme, 100, bonheur, homme |  Facebook |

12/03/2007

UNE FEMME D'AUJOURD'HUI

 

Me revoici ! Je viens de vivre une semaine chargée, pleine de surprises et de petites tracasseries quotidiennes. J’ai continué à correspondre activement avec mon bel inconnu bruxellois, j’ai fait deux rencontres vraiment agréables dont je vous parlerai, j’ai donné une multitude de cours privés et réglé ainsi les factures qui avaient envahi mon bureau…

 

En vue de mon prochain déménagement à Bruxelles, j’ai contacté mon ancien propriétaire jettois afin de savoir s’il avait des appartements en location. Le printemps qui s’annonce va me mettre en ébullition dans ma recherche d’un futur nid douillet dans la capitale. Pour ce faire, je profite de tous les bons conseils de mes connaissances bruxelloises.

 

Et puis, comme toutes les femmes, je renouvelle mon maquillage, je vois les nouvelles tendances du printemps et j’ai des envies folles de jupes, de tops et autres fringues sexy. Je me suis remise à boire trois litres d’eau par jour. Un tour de taille, ça s’entretient. Même si je bouge beaucoup, je fais attention à ma ligne mais je ne veux pas du tout me prendre la tête avec 1 kilo en trop. Cela dépend où il est placé… ;-)

 

Anecdote du jour : sur le net tantôt, j’étais en conversation avec un beau portugais polyglotte qui m’a demandé à six reprises de lui payer un billet d’avion pour venir me rejoindre. Je me suis demandé si une nouvelle vague d’hommes à tout faire, décidément prêts à se servir de leurs charmes, avaient définitivement mis au placard ces braves portugaises et leur valise en carton…

22:48 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : homme, bruxelles, femme, surprise, printemps |  Facebook |

26/02/2007

DES ECHANGES HEUREUX

 

Je viens de rencontrer un homme. C’est peut-être banal pour vous, c’est à chaque fois nouveau pour moi. Et cette tendance systématique à croire que je ne vois en l’homme qu’un mâle avec lequel prendre mon pied n’est pas vraie.

 

J’en veux pour preuve cette conversation longue avec cet homme charmant rencontré cet après-midi. Nous avons parlé de lui, de moi, nous avons échangé divers points de vue, nous nous sommes compris simplement. Il est venu vers moi, il a déposé un baiser sur mes lèvres, il m’a dit qu’on allait se revoir bientôt. Je sais qu’il reviendra.

 

Tous les hommes qui défilent dans ma vie ne représentent pas pour moi un sexe à me fourrer dans tous les trous. L’homme qui vient à moi reçoit tout mon respect, ma sympathie naturelle et ensemble nous parlons beaucoup avant tout rapprochement sexuel s’il a lieu.

 

Depuis 10 jours, je communique par mails avec un gars très gentil. Il y va de sa plus belle plume, et je lui réponds avec fougue et bonheur. Cela me rappelle ces lettres impatientes que j’écrivais à mes petits amis lorsque mon cœur commençait à battre. Dans cet échange de mails, il y a des vérités, des besoins, des envies, des interrogations, il y a tout ce que la vie nous apporte et nous pousse à faire. C’est grisant, et j’adore ça, on apprend à mieux se connaître avant la rencontre à définir.

 

J’ai une vie riche, pleine de frissons, et je rêve de croiser plus souvent des hommes avec une tête bien pleine…  Je sais que l’homme est un chasseur, que sa quête est motivée souvent par son sexe, et qu’il faut s’en accommoder. J’ai toujours dit et je répète qu’un homme ne se limite pas pour moi à la générosité de son attribut ou à la densité de ses poils. Un homme est un tout, et quand je fais alors l’amour avec lui, je suis toute chavirée et heureuse…

16:46 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : echange, heureux, homme, mail, lettre |  Facebook |

18/02/2007

DES PRATIQUES PARTICULIERES

 

Les semaines s’écoulent et les propositions sont de plus en plus nombreuses. Il est clair que susciter le désir génère un sentiment de bien être tout à fait agréable. Fort heureusement, j’ai appris à me servir de mes neurones depuis belle lurette et je dois avouer que cela me permet de trier tant bien que mal le vrai du faux et de déceler la véritable intention du demandeur en question.

 

Ces derniers temps, j’ai eu droit à des demandes particulières, de celles dont j’entends parler mais qui ne me tentent pas. Ainsi, un monsieur d’un certain âge souhaitait se faire fister par moi, il me contacta à plusieurs reprises mais je ne fus pas emballée. Un autre voulait me présenter à sa femme afin d’humilier cette dernière pendant quelques soirées en ville. J’avoue que je traite d’égal à égal avec mon partenaire mais je ne le domine pas, ne me demandez donc pas de vous maltraiter à coups de talons ou de vous injurier à tout rompre…

 

Chacun vit sa sexualité comme il l’entend, la mienne est sulfureuse mais n’a rien de spécial dans ses pratiques. Et je ne m’en porte pas plus mal… Ne faites pas comme cet abruti qui me demanda un jour si le fait d’avoir un chat comblait mon absence de chatte…Je me suis révélée très féline ce jour là.

20:23 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : sexe, proposition, chat, femme, homme |  Facebook |

16/02/2007

DE L'ENNUI A L'EXTASE

 

Quand il est arrivé un soir avec son jeans, sa casquette et la nonchalance propre à ses 20 ans, je me suis demandée de quoi on allait pouvoir parler dans le divan quelques minutes avant les galipettes tant attendues. Autant il voulait impérativement me voir, autant je le sentais un peu froid. La conversation n’ayant rien donné, je décidai de prendre les choses en main pour voir à quel point je pouvais attirer notre ami. Après une pipe que je trouvai peu agréable, je vis bien qu’il n’attendait qu’une chose : explorer mes fesses. Comme c’était ennuyeux d’être  empalée sur ce grand mastodonte, je le trouvais plat comme une carpe et peu enclin à manifester son excitation. Ah ces jeunes qui se considèrent comme les meilleurs coups au lit…

 

Deux jours plus tard, ce fut au tour d’un trentenaire de me rencontrer. Autour d’un verre, nous avons d’abord parlé longuement de sa volonté de vivre une expérience avec moi. Puis, tout naturellement, il est venu prendre place à mes côtés et s’est empressé de laisser courir ses mains sur mes jambes. Ses lèvres sont venues se poser sur les miennes alors que le désir nous faisait nous sentir à l’étroit dans nos vêtements. Il réclama ma bouche gourmande sur son sexe long et dur et goûta au mien très excité. Pour couronner le tout, il accepta de me trousser avec grand art, ce qui combla le solide appétit de mon orifice postérieur. Ce fut exaltant de connaître le plaisir avec un homme sympa et déterminé…

13:18 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : ennui, extase, homme, rencontre, plaisir |  Facebook |

14/02/2007

COQUINERIES VALENTINES

 

Combien seront-ils ce soir à fêter dignement leur chéri ou leur chérie ? Ils auront réservé une table dans un bon resto, ils feront une petite escapade insolite, ils resteront chez eux en toute intimité…L’amour le 14 février, c’est ça. Ils se diront qu’ils s’aiment, qu’ils sont heureux d’avoir trouvé la perle rare, qu’ils ne peuvent plus se passer l’un de l’autre. Je ne peux pas m’empêcher d’avoir des doutes à propos de certains…

 

Je me souviens d’un collègue de travail qui offrait le soir de la saint valentin une belle bague à sa dulcinée alors que l’après–midi il avait passé son temps à me charrier sur mes compétences linguistiques. Je tiens à préciser qu’à cette époque, je travaillais dans un bureau de traduction, et que là le maniement de la langue est tout un art. Il profita ainsi de la pause de 15h et de l’absence d’autres collègues pour déposer son gourdin sur mon bureau… et ce qui devait arriver arriva.

 

Je lui démontrai alors tous mes talents de linguiste car je suis toujours partante pour les plus belles joutes buccales... Je me révélai être aussi une brillante technicienne de surface après la jouissance onctueuse de notre ami. Et quelle ne fut pas ma  surprise lorsque j’appris le lendemain par une commère de service que sa femme se vantait de la fidélité sacrée de son petit mari auprès de toutes ses amies injustement cocufiées toute l’année…Mais oui bien sûr, mon cœur, comme je t’aime, tu sais…

 

Que d’hypocrisie dans certains couples, que de mensonges servis en salade… Vaut mieux en rire qu’en pleurer. C’est le meilleur moyen de ne pas être le dindon de la farce après tout. Kiss et pas trop de folies ce soir.