27/03/2009

DES FRISSONS D'IMPATIENCE

Je suis navrée d'avoir omis de vous donner de  mes nouvelles tout au long de ces deux derniers mois. J'ai bien eu l'envie de revenir écrire mais j'ai tellement été accaparée que je n'ai pas vu le temps passer...

Il serait plus juste de dire que mon besoin d'être une femme accomplie me rend terriblement impatiente...

Depuis des semaines, j'espère l'officialisation de mon prénom, ça devrait être chose faite pour juin... J'envisage aussi sérieusement une opération mammaire dans les 6 mois, je me suis donc précipitée à prendre rendez-vous avec un plasticien... C'est comme si je voulais rattraper le temps perdu... Je deviens une femme époustouflante de vérité et l'urgence de mes désirs me conforte dans l'espoir d'une vie embellie.

Ma vie est une succession de décisions, et la dernière en date surprendra certains: je déménage cet été... Je rentre vivre à Liège!

Entre Bruxelles et Liège, mon choix s'est porté sur la cité ardente, et ce pour diverses raisons.

Je veux quitter cet appartement à Ma Campagne, il manque de lumière et me propose une terrasse entourée de hauts murs en guise de point de vue extérieur... Je ne veux pas perdre mon temps et une sacrée dose d'énergie à retrouver un appartement dans une commune peu plaisante avec un loyer scandaleux ici...

Liège me plait depuis des lustres, le centre y est mon lieu de prédilection, et la possibilité de dénicher un appartement sympa nettement moins cher est plus grande.

Aussi, je suis en dernière ligne droite dans mon parcours transsexuel, je peux donc à ce jour tout à fait bien assumer ma nouvelle vie de femme dans une ville wallonne à dimension humaine. J'ai emménagé à Bruxelles il y a près de deux ans afin d'être celle que je suis dans une atmosphère plus froide et cosmopolite, j'y suis arrivée et je me rends compte que mon avenir n'est plus ici.

L'idée de regagner Liège me grise, je suis impatiente de revenir dans cette ville de coeur qui m'a fait connaître mes premiers frissons de femme...

10:09 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : femme, transsexuel, liege, bruxelles, vie |  Facebook |

31/01/2009

I AM WHO I AM

Si on m'avait dit que le jeune homme que j'étais à vingt ans serait assurément une femme vingt ans plus tard, j'aurais eu peine à le croire. Je me résignais à étouffer alors toute cette féminité gênante aux yeux des autres pour afficher l'image d'une masculinité saine et joviale.

Je me cherchais dans une vie qui allait au cours du temps m'amener à comprendre qu'il était urgent de réaliser mon destin de femme.

Déterminée et audacieuse, cette femme en moi s'est enfin réveillée il y a trois ans. Depuis lors, mon ascension est fulgurante et tout ce bonheur qui en découle fait de ma vie une succession de moments chaque fois plus intenses.

Bien évidemment, tout cela se produit parce que je le veux au plus profond de moi. Il faut une sacrée dose de courage pour avancer. Les décisions se prennent au fur et à mesure et leurs conséquences dans ma vie familiale se révélent souvent difficiles. Je n'en démords pas, je me révéle battante dans l'adversité...

Ma transformation est autant psychique que physique. Le pouvoir des hormones depuis maintenant 14 mois fait de moi une femme plus sensible, parfois râleuse et très possessive... Mais mon besoin d'indépendance reste farouche. Mon tempérament de feu explose dans sa diversité et ne laisse pas indifférent... Mon corps change encore au travers d'une féminité accentuée: des formes élancées et généreuses, des traits toujours plus affinés, des cheveux longs...

J'assiste à ces changements avec une certaine fierté et une joie intérieure indicible même si je prends surtout conscience de ceux-ci au travers de mon contact avec les autres. Le plus surprenant dans tout ça, ce sont mes retrouvailles avec des gens qui ne m'ont plus vue depuis un an ou plusieurs mois. On peut lire dans leurs yeux un mélange d'étonnement et de fascination qui se reflètent vite dans leurs propos: Comme tu as changé... Comme tu es belle...

00:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : femme, homme, hormone, changement, transsexuel |  Facebook |

22/12/2008

UN OBJET DE CONVOITISE

Depuis plusieurs jours, j'ai décidé de prendre du recul et de me laisser vivre. J'ai besoin de temps pour moi afin de retrouver l'essence de ma raison d'être.

Je ne suis pas qu'un objet de convoitise qui n'a de cesse de multiplier les conquêtes. Non, je suis avant tout une femme dans l'expectative des plus belles heures de son destin.

Quand je m'allonge dans le divan, il n'est pas rare que mes souvenirs, comme des chevaux au galop, s'emballent pour une course folle à travers les saisons. Je  repense ainsi à tous ces hommes qui ont défilé dans ma vie. A travers eux, je voulais scintiller de toute ma féminité. Leur désir de moi m'ont porté tout au long de ces mois car je n'ai pas pu vivre sans eux. J'ai souvent cherché une épaule solide et des bras rassurants mais la vie m'a appris que tous les hommes ne sont pas des princes charmants.

Je ne suis pas prête pour accueillir l'homme de ma vie mais je suis toujours friande d'un amant sensuel et plein de douceur dont la sincérité enrichie d'un minimum d'intelligence aiguisera mon intérêt. Cette perspective exaltante me donne des ailes et j'avoue avoir l'envie insatiable d'être comblée...

12:30 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : femme, transsexuel, homme, vie, convoitise |  Facebook |

09/12/2008

UNE FEMINISATION A FLEUR DE PEAU

La transformation sous hormones est tant physique que psychique. Elle libère en moi cette féminité par tous les pores de ma peau et la turbulence de mes neurones.

Après un an de traitement, force est de constater que mon visage a basculé vers une belle féminité qui ne pose pas de doute quand je m'expose au regard des autres. Mon corps s'est affiné dans sa silhouette, mon tour de taille est passé du 40 au 38, mes seins se développent sereinement, bref les traces d'une masculinité résident aujourd'hui dans ce sexe qui commence à se sentir bien seul dans ce corps de femme.

Pour ce qui a trait à mon tempérament de feu, il s'attise de plus en plus. Si on m'attaque, je me rue sur le ring et je me bats. Je ne supporte plus les gens qui vous jugent sans savoir qui vous êtes. Etre stigmatisée en tant que transsexuelle n'est pas toujours chose aisée. Récemment, j'ai eu des mots avec une connaissance. Elle se permettait de me critiquer sans discernement. J'attends ses excuses si elle souhaite normaliser nos relations. Dans le cas contraire, je me passerai de fréquentations aussi plates à l'avenir...

Chaque moment que je vis est plus fort. Ma sensibilité à fleur de peau me pousse souvent à exprimer mes joies et mes peines avec une ardeur nouvelle. Je ressens  l'impérieux besoin de m'affirmer avec une intensité jamais affichée jusqu'à ces dernières semaines. Je me sens moi, je me sens bien, et je ne regrette rien de ces 12 derniers mois.

24/11/2008

TOUT FEU TOUT FEMME

Tous les jours, je ressens cette vie de femme comme étant l'aboutissement naturel d'un désir enfoui depuis très longtemps en moi.

J'ai vécu une adolescence homosexuelle où je n'avais d'autre choix, en tant qu'homme, de passer par cette période provisoire pour conquérir ma féminité. En fin de compte, je ne me retrouvais pas dans cette vie de gay, j'étais dans l'attente d'autre chose.

Bien des années plus tard, je devenais travesti. Cette condition ne comblait que partiellement celle qui se révélait enfin. Les mois déterminèrent ma volonté première: être une femme. Depuis bientôt un an sous hormones, je me sens enfin moi. La Belle Au Bois Dormant s'est réveillée et n'en finit plus de goûter au plein épanouissement d'une vie enfin heureuse.

Au fur et à mesure, je m'affirme battante et revendicatrice, ma personnalité s'aiguise et me pousse à assumer de plus en plus mes choix. La transformation physique s'accentue aussi avec le temps, je me surprends à déceler le travail subtile des hormones sur mon corps.

Je découvre vraiment le monde à travers les yeux  d'une femme. Il faut voir à quel point le regard des hommes sur vous change. Souvent prétendants et séducteurs, ils participent inconsciemment à l'explosion de ma féminité. Ils sont des chasseurs éternels qui n'en peuvent plus de se prouver qui ils sont... Et pourquoi m'en plaindrais-je après tout? 

Entre visites chez le toubib et le psy, j'ai entrepris la démarche officielle de changement de prénom. Ma féminité ne sera en quelque sorte acquise que lorsque je porterai officiellement le prénom de Franny sur ma carte d'identité. Tout cela devrait se vérifier avant le printemps prochain.

Ma vie actuelle se nourrit d'amitiés renforcées, d'amoureux transis, d'amants sur une liste d'attente, d'une mère plus compréhensive... Et quel bonheur d'avoir enfin la liberté d'être soi...

18:00 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : femme, homme, transsexuel, hormone, bonheur |  Facebook |

31/10/2008

JE REVIENS!

Ma vie trépidante ne me laisse pas toujours le temps d'écrire à ma guise... Je ne vous oublie pas, je serai de retour bientôt...

Couvrez-vous bien, il commence à faire très froid...:-)

18:10 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : vie, froid, ecrire, transsexuel, temps |  Facebook |

12/09/2008

LA RAGE D'ETRE FEMME

Je suis désolée pour ce long silence. Ces dernières semaines se sont enchaînées si vite... J'ai commencé à rattraper toutes ces années tant rêvées à être une femme...

Je suis sûre d'une chose en tout cas: mes hormones depuis 9 mois agissent de façon stupéfiante sur mon psychisme. Même si ma détermination était déjà forte à l'aube de ma première prise, je dois avouer qu'elle est plus qu'inébranlable à ce jour.

Je suis femme, de plus en plus, et je n'accepte plus qu'on me considère comme celui que je fus... Mon tempérament féminin est en alerte maximum et mon besoin d'affirmation atteint des taux inespérés encore il y a quelques mois.

Quand je sors au grand jour, je ne rase pas les murs, je marche et  j'exprime ma personnalité. Réputée féminine et sexy, je continue de l'être dans la rue. Etre femme, c'est vivre selon ses choix et ne comptez pas sur moi pour me cacher...

Ma penderie déborde de jupes, de talons, de vestes, de sacs... Il n'en sera pas autrement. Mon intérieur prend des tons rouge orange dans mon living et rose mauve dans ma chambre. Les fleurs envahissent les pièces et les odeurs les plus suaves inondent l'atmosphère...Quel bonheur d'épandre sa féminité en toute sérénité.

Je ne souffre pas de dépression, je croque la vie à pleines dents, et c'est tant mieux comme ça. J'assume relativement bien mon choix de vie et savoure chaque journée qui passe avec un bonheur indicible...

12:15 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : femme, transsexuel, annee, hormone, psychisme |  Facebook |

24/06/2008

TRANS DE VIE

Mon besoin irrépressible d'être femme se confirme de jour en jour. Je fais mes premiers pas à l'extérieur avec bonheur, je vois des regards masculins croiser les miens, je me sens libre comme l'air et je m'ouvre à cette vie à laquelle j'aspire tant.

Dans ma famille, mon frère et ma soeur m'ont compris. Quant à ma mère, elle joue la carte du déni, elle n'accepte pas cette transformation, elle est choquée, elle ne peut pas se faire à l'idée que le fils qu'elle a mis au monde il y a 41 ans est en train de devenir une femme.

J'avais voulu la ménager, j'avais souhaité faire en sorte qu'elle se rende compte des changements à son propre rythme. Je ne souhaitais en aucun cas la brusquer car je ne voulais pas lui faire de la peine...Et puis tout a éclaté la semaine dernière devant l'évidence, elle m'a dit qu'elle ne l'admettait pas. J'ai réagi, je me suis énervée, j'ai fondu en larmes, j'ai réfléchi et je me dis que son attitude n'est  pas si anormale au fond...

Le temps est un grand nivelleur de choses et je prendrai le temps qu'il faut pour m'ouvrir à elle. Je ne peux pas la laisser s'égarer dans le brouillard, je tenterai de lui dire à quel point son attitude me peine aussi. Je ne vis pas dans un rêve, je mets tout en oeuvre pour laisser s'épanouir la femme que je suis.

Il y a 6 mois maintenant que je suis un traitement hormonal, je me sens bien et ma détermination est sans faille. Chaque soir, je m'endors résolument confiante et terriblement impatiente...

12:12 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : femme, famille, mere, vie, transsexuel |  Facebook |

01/05/2008

TOUT CE QUI ME PLAIT

Nous voilà déjà en mai avec son inévitable parfum de muguet à chaque coin de rue... Le mois de toutes les autorisations est bien arrivé. Il faut donc s'en donner à coeur joie, transgresser les règles, s'aventurer sur des terres illicites... Comme dit le dicton, je vais n'en faire qu'à ma guise!

Etant une desperate special girl depuis 2 ans,  je trouve ma condition envieuse à plus d'un titre. Je ne dois rendre de compte à personne, je mène ma vie comme je l'entends. Je vois qui je veux quand je veux, et je fais très souvent ce que j'ai envie de faire quand bon me semble. C'est un bonheur total pour une célibataire entre deux amours comme moi.

J'avoue que traverser de nombreux mois sans véritable compagnon à mes côtés, c'est parfois difficile à vivre. L'étreinte sincère de l'homme qu'on aime est indispensable pour être rassurée, réconfortée, cajôlée, boostée... Les propositions décentes ou indécentes n'ont pas manqué, mais je préfère de loin être seule que mal accompagnée... Je dis non aux professionnels du mensonge et du baratin inconditionnel, trop peu pour moi!

Je n'hésite pas à me faire plaisir. Je déguste du chocolat, je trempe mes lèvres dans un verre de bon vin, je délivre de savoureux baisers.  J'écris et je lis, j'étoffe ma garde robe, et certains soirs je me laisse gagner par la fatigue en étant bercée par la musique. Je vois mes amis, mes amants, et... toi qui te reconnaîtras car tu m'es tellement chou...

Le printemps va illuminer nos promenades, les promesses vont fleurir dans les coeurs, les sourires vont se dessiner par milliers, et moi je vais m'évertuer à rendre ma vie de femme au grand jour plus irrésistible encore...

17:26 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : mai, transsexuel, printemps, celibataire, femme |  Facebook |

17/02/2008

DERNIERE MINUTE

Navrée pour ce silence...

Je suis dans les cartons, je déménage demain, je quitte Schaerbeek pour rejoindre Ma Campagne, beau quartier à la frontière Ixelles-Saint-gilles.

C'est une opportunité que j'ai saisie lorsque le destin l'a mise sur ma route ces dernières semaines. Et c'est tant mieux ;-)

En ce qui concerne mon évolution, tout se passe bien, la texture de ma peau change et mes seins grouillent ;-) Qu'il serait bon de....

A l'heure qu'il est, je n'ai pas encore la date de mon transfert de connexion. On se retrouvera vraisemblablement aux alentours du 10 mars... Merci B...

Pour vous faire patienter, je viens de terminer un mini clip hot and sexy que je vous propose à droite sur ce blog.

A très vite, kiss kiss  

13:40 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : transsexuel, sexy, bruxelles, destin, blog |  Facebook |

01/02/2008

UNE FEMME SPECIALE

Autant 2007 fut une année de confirmation pour moi, autant 2008 sera celle de la progression. Ma volonté est forte, elle me pousse à franchir les étapes nécessaires à mon évolution transsexuelle...

Ainsi donc, le 7 janvier dernier, je franchissais la porte du cabinet d'un médecin qu'on m'avait longuement recommandé. C'était mon premier rendez-vous avec un spécialiste depuis fin 2006.

Pendant près d'une heure, je me suis livrée sur le but de ma visite, je lui ai parlé de mon besoin formidable d'être femme et de mon aspiration à évoluer... J'étais heureuse de voir un homme à l'écoute, il a vite compris que ma détermination n'était pas feinte.

Le 11 janvier, je le revoyais pour ma première prise de sang. Les résultats n'ont rien révélé d'alarmant mais une petite particularité a retenu son attention: mon taux naturel d'hormones femelles est plus élevé que la moyenne.

Depuis trois semaines exactement, j'ai entamé un plan hormonal. Je me sens bien et je revois mon médecin en mars.

A cette période, j'aurai quitté Schaerbeek pour rejoindre un coin prisé de la capitale...

17:03 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : transsexuel, femme, medecin, homme, hormone |  Facebook |

28/12/2006

UN TRAVESTI EPANOUI

 

Et oui, Franny est un homme, un chouette gars qui prend du plaisir à devenir une femme sexy pour lui d’abord et pour ses prétendants ensuite. Le comité sur le transsexualisme où je suis allé voir psychologue et psychiatres a émis un avis négatif me concernant. Ce n’est ni un verdict, ni un échec. Je vous passe les détails multiples.

D’après mon psy, je ne souffre pas dans mon corps d’homme au contraire des transsexuels en devenir. Je suis un être plein de ressources qui n’a pas besoin de transformation pour être bien dans sa peau. J’ai un tempérament très joueur qui me permet de jouir de la vie sans malaise aucun. Ma manière d’exprimer mes ébats reflète ma nature positive. Je suis rationnel car je suis à même de comprendre ce qui m’arrive sans faire fi d’un point de vue extérieur. Tout à fait capable de gérer mon existence, mon état ne nécessite pas une transformation. Peut être ai-je cru à tort que le travesti que je suis devait inévitablement me conduire à la métamorphose? Il est clair que Franny me confère un certain pouvoir sur les hommes et que cela augmente ma satisfaction tant personnelle que sexuelle.

Autrement dit, je peux devenir Franny au gré de mes envies. Je dois pouvoir faire la part des choses entre Franck et Franny. Je ne renie pas ma nature gay que j’allie à ma vie de travesti, tout un programme riche qui peut m’apporter de multiples satisfactions…

21:54 Écrit par Franny dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : travesti, femme, homosexuel, transsexuel, plaisir |  Facebook |